2 Timothée 2.10 enseigne-t-il que seuls les élus seront sauvés ? (David SHUTES)

 

Ne trouvant aucun commentaire pertinent sur ce verset, j’ai posé la question à David SHUTES. Bonne pioche ! C’est avec sa minutie habituelle que David explore pour nous les deux mots-clés du verset : le salut et l’élection ! Continuer à lire … « 2 Timothée 2.10 enseigne-t-il que seuls les élus seront sauvés ? (David SHUTES) »

Mon cheminement vers la vie en Christ (Yolande FIORINI LOEW)

« Avant j’étais focalisée sur la mort du vieil homme et sur comment faire pour que l’homme naturel meure et ne se manifeste pas, mais maintenant je recherche la vie de Christ en moi par le Saint-Esprit. »
C’est ce témoignage qui rend compte du changement le plus visible dans la vie de Yolande que je connais depuis l’enfance. Elle raconte son parcours de vie en trois étapes :
Continuer à lire … « Mon cheminement vers la vie en Christ (Yolande FIORINI LOEW) »

Petit billet aux élus électeurs

A l’occasion du 2e tour des Présidentielles 2022 en France, des prises de position de chrétiens nous sont parvenues pour nous influencer. En général, des réflexions judicieuses, ignorant d’autres qui auraient peut-être dû être prises en considération aussi. Malaise.
Voici ce qui m’a donné une grande sérénité… Continuer à lire … « Petit billet aux élus électeurs »

Derniers articles publiés

(En violet : annonce (ou copies) de liens vers d’autres blogs (ou chaînes YouTube)

20.05.2022
Rubrique : Sous la loupe
2 Timothée 2.10 enseigne-t-il que seuls les élus seront sauvés ? (David SHUTES)

06.05.2022
Rubrique : Témoignages
Mon cheminement vers la vie en Christ (Yolande FIORINI LOEW)

30.04.2022
Rubrique : Sous la loupe
L’enfer est-il le paiement des péchés des perdus ?

28.04.2022
Rubrique : Ressources
Christianisme et LGBTQI+ : deux visions du monde incompatibles ? (1)
 Christianisme et LGBTQI+ : deux visions du monde incompatibles ? (2)

26.04.2022
Rubrique : Sous la loupe
Romains 9.22, 23 : Dieu crée-t-il des personnes pour en faire des vases de colère ? (James ROCHFORD)

24.04.2022
Rubrique : Grandir avec Christ
Petit billet aux élus électeurs 

22.04.2022
Rubrique : Ressources
Les confessions de foi divisent ? Tant mieux ! (Pascal DENAULT)

18.04.2022
Rubrique : Ressources
Questions-réponses au sujet du mal (Brian ABASCIANO)
Lassurance du salut dans l’arminianisme et le calvinisme (Ben HENSHAW)

16.04.2022
Rubrique : Sous la loupe
Le Père a-t-il vraiment abandonné son Fils sur la Croix ?

12.04.2022
Rubrique : Sous la loupe
Romains 11.7 à 10 : Dieu empêche-t-il certains de voir l’Évangile ?

08.04.2022
Rubrique : Articles
L’assurance du salut du chrétien (selon R.C. SPROUL)

01.04.2022
Rubrique : Grandir en Christ
Des relations harmonieuses (d’après Neil T. ANDERSON)

25.03.2022
Rubrique : Sous la loupe
Réponses à 5 objections à l’expiation illimitée (David SENGEL)

11.03.2022
Rubrique : Grandir en Christ
Et si certains de nos objectifs étaient irréalistes ? (d’après Neil T. ANDERSON)

Rubrique : Ressources
La volonté de Dieu correspond-elle à tout ce qui arrive ? (Jack Cottrell)

25.02.2022
Rubrique : Articles
La grâce de Dieu serait irrésistible ? (selon R.C. SPROUL)

Rubrique : Sous la loupe
Romains 7 : un chrétien charnel vraiment ? (C.S)

22.02.2022
Rubrique : Ressources
Dieu et la conscience de l’homme (Paul WELLS, Évangile 21)

17.02.2022
Rubrique : Sous la loupe
Romains 7.9, 10 : Sans loi, je vivais ?

11.02.2022
Rubrique : Grandir en Christ
Comment vivre la radicalité du changement que produit la nouvelle naissance ? (Neil T. ANDERSON)

29.01.2022
Rubrique : Témoignages
Témoignage de José PETROCCHI

28.01.2022
Rubrique : Articles
La corruption humaine (selon R.C SPROUL)
Rubrique : Sous la loupe
Le misérabilisme est-il vraiment biblique ? (C.S)
La Bible enseigne-t-elle la totale corruption de l’homme ? (C.R)
Matthieu 22.14 : Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus !

22.01.2022
Rubrique : Sous la loupe
Romains 6.3 : Baptisés en Christ, en sa mort ? (C.S)

15.01.2022
Rubrique : Grandir en Christ
Une nouvelle identité pour une nouvelle vie – 1/4 (Neil T. ANDERSON)
Rubrique : Sous la loupe 
Judas était-il prédestiné à trahir Jésus ?

10.01.2022
Rubrique : Ressources
Dieu est-il l’auteur du péché ? Le point de vue de Jean Calvin sur la question (Timothy ZEBELL)

08.01.2022
Rubrique : Sous la loupe
Apocalypse 13.8 et 17.8 : Inscrits dans le Livre de Vie dès la fondation du monde (C.S)

07.01.2022
Rubrique : Articles
Naître de nouveau pour pouvoir se convertir ? (selon R.C SPROUL) 

17.12.2021
Rubrique : Articles
Dieu connaît tout – d’avance ? (C.S)
Rubriques : Sous la loupe
Jean 6.37 : Tout ce que le Père me donne viendra à moi (Frédéric GODET)

05.12.2021
Rubrique : Articles
Mon témoignage d’un Dieu souverain (C.S)

19.11.2021
Rubrique : Articles
La souveraineté de Dieu (selon R.C SPROUL)

12.11.2021
Rubrique : Grandir en Christ
Et s’il y avait un autre extrême à l’activisme ? (Jean-Paul PELSY)

08.11.2021
Rubrique : Sous la loupe
Éphésiens 2.8 : Est-ce la foi ou la grâce qui est le don de Dieu ?

31.10.2021
Rubrique : Sous la loupe
Éphésiens 1.4,5 : Élus dès avant la fondation du monde ?

23.10.2021
Rubrique : Articles
Prédestination, élection, (selon R.C SPROUL)

06.10.2021
Rubrique : Grandir en Christ
Vous avez dit « clivant » ? (C.S)

04.10.2021
Rubrique : Ressources
Le processus du salut par grâce (Robert PICIRILLI)

25.09.2021
Rubrique : Sous la loupe
Galates 1.15 : Sommes-nous prédestinés au ciel ou à l’enfer avant notre naissance ? (James R. ROCHFORD)

24.09.2021
Rubrique : Grandir en Christ
Lettre ouverte à un ami déprimé (C.S)

07.08.2021
Rubrique : Grandir en Christ
Tout ramené à moi ? Richards/O’BRIEN
Rubrique : Sous la loupe
Jérémie 1.5 : Choisis dès avant notre naissance ?
Romains 8.28 : Toutes choses voulues par Dieu pour mon bien ?

03.07.2021
Rubrique : Articles
L’expiation – 2  (Luciano Branco)   
L’expiation – 3   (C.S) 

03.07.2021
Rubrique : Ressources
Ephésiens 1.5 James M. Rochford

21.06.2021
Rubrique : Sous la loupe
Matthieu 11.27 : Jésus voulait-il cacher la révélation du Père aux non-élus ?

19.06.2021
Rubrique : Articles
 L’expiation – 1 (Luciano Branco) 

14.06.2021
Rubrique : Ressources
Le semi-augustinisme, position du second concile d’orange
Titre dissuadant ? Article pourtant très intéressant, vous verrez !

04.06.2021
Rubrique : Ressources
Pourquoi ne voulons-nous pas reconnaître que nos théologies sont faillibles ? (Roger Olson)
Présupposez que vous avez tort (Tim Shorey)

13.05.2021 
Rubrique : Grandir en Christ
Déterminés par nos gènes ? (CS)

10.04.2021 
Rubrique : Grandir en Christ
Lire l’A T dans la nouvelle Alliance -1 (CS)

Lire l’AT dans la nouvelle Alliance -2 (CS)

11.03.2021 
Rubrique : Articles
Prescience de Dieu et grâce prévenante ( Roger Olson)

20.02.2021 
Rubrique : Sous la loupe
Actes 13.48 : Tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle…

13.02.2021 
Rubrique : Grandir en Christ
C’est la faute au cerveau (Edward Welch)

06.02.2021 
Rubrique : Articles
Jésus-Christ est-il mort sur la croix pour tous ? -2 (Samuel Samouélian)

27.01.2021 
Rubrique : Articles
Jésus-Christ est-il mort sur la croix pour tous ? -1 (Samuel Samouélian)

02.01.2021 
Rubrique : Grandir en Christ
Les paraboles de Luc 15 et les rétrogrades (C.S)

Le texte qui suit me touche d’autant plus profondément que nous avons vécu nous-mêmes autour de nous une déferlante de drames très semblable à celle que raconte le neveu de Benny Hinn, résolument distancé de l’évangile de la prospérité.
5 pensées de Costi Hinn sur l’Évangile et la guérison

12.12.2020 
Rubrique : Ressources 
Romains 8.29, 30 (John Wesley)

05.12.2020 
Rubrique : Grandir en Christ
La grâce de Dieu dans la souffrance (David Powlison)

28.11.2020 
Rubrique : Grandir en Christ
Écho aux articles sur les péchés des ancêtres (Jean-Paul Pelsy)

21.11.2020 
Rubrique : Grandir en Christ
La confession du péché des ancêtres  ? (Henri Blocher)

14.11.2020 
Rubrique : Articles 
Romains 9 (2) : Les libres choix de Dieu (C.S)
Romains 9 (3) : Un potier sage et avisé (C.S) 
Romains 9 (4) : Ressources théologiques

Liens recommandés :    https://evangile21.thegospelcoalition.org/article/oui-vous-devriez-imposer-un-systeme-theologique-a-la-bible-soyez-seulement-sur-quil-est-biblique/

https://www.leboncombat.fr/jesus-descendu-enfer/
>>  une étude méticuleuse de ce passage biblique difficile.

30.10.2020 
Rubrique : Articles 
Romains 9 (1) : Un peuple, canal de la rédemption (C.S) 

19.10.2020 
Rubrique : Ressources
Quelques clichés sur l’arminianisme qu’il est bon de pouvoir évacuer :
Roger OLSON : FAQ Arminianisme (Partie 1)

07.10.2020 
Rubrique : Ressources
Persévérons jusqu’à la fin ! (Roy HESSION)

03.10.2020 
(lien direct, aussi dans la rubrique : Sous la loupe Sous-titre : Eclairages divers)
Yves I-BING CHENG La drachme perdue

17.09.2020 
Rubrique : Ressources
Le caractère de Dieu (Roger OLSON)

20.08.2020 
Rubrique : Grandir en Christ
À l’école de la grâce (Jerry Bridges, Excelsis)

23.07.2020  
Rubrique : Sous la loupe
Romains 9.14 à 18 : Dieu dit : je ferai grâce à qui je veux faire grâce

17.07.2020 
Rubrique : Ressources
Jésus en 25 questions

16.07.2020 
Rubrique : Sous la loupe
Pédobaptisme et sotériologie

14.06.2020 
Rubrique : Grandir en Christ
Christ au cœur de la prédication (Graeme Goldworthy)

13.06.2020
Rubrique : Sous la loupe
Claude, pourquoi tu ne te proclames pas arminien ?

06.05.2020
Rubrique : Sous la loupe
Matthieu 19.26 : Toutes choses possibles à Dieu… Vraiment ?

05.05.2020 
Rubrique : Sous la loupe
Pourquoi croire à la sécurité éternelle des enfants de Dieu ?

 

Le Père a-t-il vraiment abandonné son Fils sur la Croix ?

« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » Évoquant cette prière de Jésus sur la croix, la question se pose : Le Père a-t-il vraiment pu détourner son visage de son Fils innocent expiant le péché du monde ? Petit billet de réflexion et… de gratitude ! Continuer à lire … « Le Père a-t-il vraiment abandonné son Fils sur la Croix ? »

Romains 11.7 à 10 : Dieu empêche-t-il certains de voir l’Évangile ?

Leur endurcissement est l’œuvre de Dieu, qui punit ainsi l’incrédulité et la révolte volontaires des Israélites (Romains 9.17 ; Romains 9.18, note). Cette action divine ne s’est du reste pas tant exercée sur les consciences individuelles que sur l’état général du peuple, sur l’âme juive, comme nous dirions aujourd’hui. Continuer à lire … « Romains 11.7 à 10 : Dieu empêche-t-il certains de voir l’Évangile ? »

L’assurance du salut du chrétien (selon R.C. SPROUL)

Nous terminons notre survol du livre « Choisis par Dieu » de R.C. Sproul par le sujet de l’assurance du salut. C’est probablement celui des 5 points « tulip » où nous sommes le plus en phase avec l’auteur (bien que nous ayons aussi trouvé des passerelles vers lui lors de l’examen des thèses que nous récusons…) Continuer à lire … « L’assurance du salut du chrétien (selon R.C. SPROUL) »

Des relations harmonieuses (d’après Neil T. ANDERSON)

Pour ce 4e et dernier article tiré du livre de Neil T. Anderson, je choisis le sujet des relations harmonieuses avec nos semblables. Ce que l’auteur en dit m’a été – et m’est toujours – d’un grand secours. Continuer à lire … « Des relations harmonieuses (d’après Neil T. ANDERSON) »

Réponses à 5 objections à l’expiation illimitée (David SENGEL)

Voici quelques propositions de réponses succinctes face à des objections que l’auteur a rencontrées concernant l’expiation illimitée. (Jésus mort pour tous les hommes). N’hésitez pas à faire des retours. Continuer à lire … « Réponses à 5 objections à l’expiation illimitée (David SENGEL) »

Et si certains de nos objectifs étaient irréalistes ? (d’après Neil T. ANDERSON)

Dans ce 3e article extrait de son livre, l’auteur nous propose de réfléchir sur les objectifs que nous nous fixons. Et si certains d’entre eux étaient tout simplement irréalistes et nous menaient tout droit vers la frustration, voire vers la dépression ? Neil T. Anderson nous aidera à distinguer entre… Continuer à lire … « Et si certains de nos objectifs étaient irréalistes ? (d’après Neil T. ANDERSON) »

La grâce de Dieu serait irrésistible ? (selon R.C SPROUL)

Après le thème de la dépravation de l’homme. R.C. SPROUL aborde maintenant celui de la grâce irrésistible, un autre point clé du calvinisme.(5e analyse d’affirmations de R.C SPROUL, dans son livre Choisis par Dieu) Continuer à lire … « La grâce de Dieu serait irrésistible ? (selon R.C SPROUL) »

Comment vivre la radicalité du changement produit par la nouvelle naissance ? (Neil T. ANDERSON)

Le 1e article – 1 (N T. A) – mettait en lumière le changement radical et inaliénable que la nouvelle naissance produit en nous, en faisant de nous des enfants de Dieu. Maintenant, l’auteur va nous montrer comment vivre en pratique selon ce nouveau statut. Continuer à lire … « Comment vivre la radicalité du changement produit par la nouvelle naissance ? (Neil T. ANDERSON) »

Matthieu 22.14 : Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus !

Jésus voulait-il avertir : « Attention, ne vous faites pas d’illusions, vous n’êtes pas tous invités aux noces ! » ??

R1 >>

Que nous montre la parabole à laquelle se rapportent ces mots ? Après la négligence des premiers invités – non programmée par leur hôte, n’est-ce pas ? – le roi dit à ses serviteurs :

– Allez donc aux carrefours, et invitez aux noces tous ceux que vous trouverez.
Ces serviteurs s’en allèrent par les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut remplie de convives.
Le roi entra pour voir les convives, et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces. Il lui dit :
– Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ?

Cet homme resta la bouche fermée. Alors le roi dit aux serviteurs :
– Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

– Par deux fois, il est question d’inviter tous ceux qui seraient trouvés. – L’homme expulsé  ne l’est pas par défaut de présentation de carton d’invitation, mais parce qu’il n’avait pas respecté la condition d’admission exigée : revêtir l’habit (de grâce).

– La sentence  « car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. » est directement liée à l’expérience de cet homme. Comme pour faire comprendre que, hélas, dans la réalité, c’est un grand nombre qui se rendra ainsi… inéligible, pas un seul comme dans la parabole ! Sinon, pourrait-on imaginer le Seigneur appeler, et ne pas élire ceux qui répondraient ? La responsabilité est ici clairement du côté de l’appelé.        Tiré de l’article :Le misérabilisme est-il vraiment biblique ?

R2>> 

Puisque la salle des noces fut remplie (verset 10), les élus n’étaient pas en si petit nombre, mais ils le sont toujours, comparés aux multitudes d’appelés. Cet appel est fait de la part de Dieu dans l’intention que celui qui l’entend soit sauvé.

Mais ni l’appel, ni même l’acceptation ne suffisent pour cela, comme le prouve le dernier trait de notre parabole. Il faut de plus un acte de la grâce souveraine de Dieu. Mais cet acte n’est point arbitraire ; Dieu possède le secret de le mettre en harmonie avec la liberté humaine, de telle sorte que celui qui est finalement rejeté l’est par sa faute (verset 12) et que celui qui est sauvé sait qu’il l’est par la pure grâce de Dieu (Éphésiens 1.4 ; Philippiens 2.13).
Bible annotée Matthieu 22    >> Lire le commentaire complet de cet passage, qui montre le sens eschatologique de cette parabole. On lira aussi avec profit : Bible en Ligne Matthieu 22

Compléments

Le misérabilisme est-il vraiment biblique ?

La Bible enseigne-t-elle la totale corruption de l’homme ?

Une nouvelle identité pour une nouvelle vie – 1/4 (Neil T. ANDERSON)

Qui ne connaît ce bestseller de l’édition évangélique d’il y a trente ans ?
Je n’aurais pas pensé que je serais amené à y revenir, mais cela a été le cas.
Et, malgré quelques réserves, c’est indéniable que sa relecture a représenté pour moi une aide très utile dans mon désir de ressembler à Christ, de sorte que je souhaite vous partager ces pépites en quatre articles, qui vous pousseront peut-être vous aussi à reprendre ce livre.  C.S Continuer à lire … « Une nouvelle identité pour une nouvelle vie – 1/4 (Neil T. ANDERSON) »

Nés de nouveau pour pouvoir se convertir ? (selon R.C SPROUL)

Après la prédestination (Prédestination, élection et la souveraineté de Dieu (La souveraineté de Dieu), nous examinerons ici le sujet de la nouvelle naissance, que R.C. Sproul enseigne comme étant un acte souverain unilatéral de Dieu envers ses élus prédéfinis, qui laisserait les autres dans leur péché sans recours possible.  Est-ce un débat aride à laisser aux théologiens ? 
Pour ma part, je souhaite que cette étude minutieuse mais simple amène chacun à adorer davantage notre Dieu et à  le louer pour son merveilleux salut !
Continuer à lire … « Nés de nouveau pour pouvoir se convertir ? (selon R.C SPROUL) »

La Bible enseigne-t-elle la totale corruption de l’homme ? (C.R.)

Le dogme de la TOTALE corruption de l’homme va trop loin, quand il affirme qu’on ne peut trouver dans l’homme naturel absolument aucune impulsion au bien. Tout le monde sent bien que c’est faux, et l’apôtre Paul lui-même en convient lorsqu’il écrit :

Quand les païens, qui n’ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi… À peine mourrait-on pour un juste ; quelqu’un peut-être mourrait il pour un homme de bien… » etc.

L’homme naturel déchu sait toujours que voler c’est mal, que mentir c’est mal, que tromper sa femme c’est mal, mais qu’aider son prochain, c’est bien, qu’honorer ses parents c’est bien etc. etc.
Il suffit d’ailleurs de jeter un coup d’œil aux codes civils de tous les temps pour constater que l’homme ne définit pas lui-même le référentiel du bien et du mal, mais qu’il suit plus ou moins imparfaitement la loi de sa conscience, qui n’est autre que le référentiel de Dieu.

Il est vrai que dans les derniers temps d’une civilisation, comme le dit Ésaïe, les hommes peuvent appeler le bien mal et le mal bien, mais ce sont des signes extrêmes de la fin, qui justement provoquent l’indignation du prophète ; ce n’est pas la règle générale de l’homme naturel, de l’homme pécheur.

On peut certainement trouver diverses définitions à la « nature » d’un point de vue philosophique. Mais du point de vue humain, c’est d’abord ce qui nous est transmis, ce que nous héritons de nos parents, et qui ne peut manquer de se manifester. Or il est indéniable que tous les hommes en grandissant éprouvent ce sentiment du péché ; le péché fait donc effectivement partie de notre nature, et pas seulement de la liste des mauvais actes que nous avons individuellement commis.

On peut dire que la bienveillance particulière dont Dieu entoure les petits enfants (Luc 18.16) ne s’accorde pas avec l’idée puritaine d’une corruption totale de l’homme. Mais le fait qu’ils s’endurcissent en grandissant prouve aussi que le péché habitait en eux dès le départ, comme un virus étranger, comme une tare génétique.

Claude R.   ThéoTeX

(Extrait – avec accord – d’un E mail de Claude R. à Claude S.)



Le misérabilisme est-il vraiment biblique ? (C.S.)


Sur un blog, j’ai lu la citation suivante de Charles Spurgeon : « L’homme n’est qu’une masse puante de corruption, c’est un fait. Son âme toute entière est par nature tellement avilie et dépravée qu’aucune description -même en langage inspiré !- ne saurait en exprimer la bassesse. Dans la meilleure des prières de l’humain le plus consacré ayant vécu sur cette terre, il y avait suffisamment de péchés pour la rendre abominable devant Dieu. » Continuer à lire … « Le misérabilisme est-il vraiment biblique ? (C.S.) »

Apocalypse 13.8 & 17.8 : Inscrits dans le Livre de Vie dès la fondation du monde

Ces versets, comme ceux d’Éphésiens 1.4,5 : Élus dès avant la fondation du monde ?, ont déjà troublé beaucoup de monde ! Ne semblent-ils pas appuyer le déterminisme réformé ? Continuer à lire … « Apocalypse 13.8 & 17.8 : Inscrits dans le Livre de Vie dès la fondation du monde »

Judas était-il prédestiné à trahir Jésus ?

2022-01-15

Réponses de plusieurs auteurs

r 1 >>

Jésus connaît tout homme d’une manière parfaite. Il savait « dès le commencement, quels étaient ceux qui ne croyaient pas et quel était celui qui le trahirait» (6.64). Il voyait venir, à cause de l’incrédulité, le moment où Judas le trahirait. Il ne s’agit pas d’un décret de prédestination à la perdition pour Judas. Lorsque Jésus a choisi ses douze apôtres, il passa une nuit à prier son Père
(Luc 6.12-16). Il pouvait espérer que tous croiraient en sa messianité selon les Ecritures et le serviraient fidèlement. Il pouvait espérer que Judas, dont il connaissait les sentiments, le patriotisme, lui serait gagné. Il savait aussi que s’il résistait à cette grande grâce d’être son apôtre, il pourrait tomber irrémédiable­ment. Si le péché n’est pas surmonté par la foi en Jésus, c’est la catastrophe. Mais Judas n’était pas prédestiné à la perdition, car le Seigneur Jésus a fait tous ses efforts pour réveiller sa conscience. Ce fut vain. Il n’aurait pas fait ces efforts répétés si Judas avait été condamné par avance, par un décret, à la trahison.

Considérons un peu ces efforts. La première fois que Jésus parle du cas de Judas, c’est au chapitre 6 de Jean ( 6. 70- 71) après la belle déclaration de Pierre sur sa divinité, déclaration faite au nom des douze.
Or, Jésus dit ici  « Ne vous ai-je pas choisis, vous les douze ? Et l’un de vous est un démon ! » Il veut montrer à Judas qu’il n’est pas dupe, qu’il connaît son cœur. Cette parole « L’un de vous est un démon » est un appel pressant adressé spécialement à celui qui continue à se couvrir d’un masque de fidélité. Jésus se serait-il trompé après avoir prié toute une nuit ? Assurément non ! Ou bien a-t-il choisi Judas pour qu’il devienne le traître afin que l’Ecriture soit accomplie ? Assurément non ! 

Non, Jésus n’a pas manqué de discernement en choisissant Judas. Lorsque Jésus l’a choisi, il n’était pas un démon, il l’est devenu en se plaçant sous la domination de l’ennemi de Dieu. Lorsqu’un jour Jésus a dit : « Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ? » (Jean 6.67), cette parole invitait miséricordieusement Judas à quitter le cercle des apôtres, avant de s’engager plus avant dans sa trahison. Judas résistant toujours aux appels de Jésus, il nous est dit que Satan entra en lui (Jean 13.18, 21-27).
Dans la Chambre Haute, lors de l’institution de la Sainte Cène, Jésus déclare : « En vérité, je vous le dis, l’un de vous me trahira» (Mat. 26.21). Les apôtres furent fort affligés et tous (y compris Judas) dirent: « Est-­ce moi, Seigneur? » (Mat. 26.25). Judas pose personnellement cette question et Jésus lui répond, sans doute à voix basse, car il semble que tous les autres n’aient pas entendu ;« Tu l’as dit». C’est encore un appel du Dieu d’amour à Judas qui reste insensible. Judas pouvait se dire : « Si Jésus connaissait ce que je vais faire, il m’en empêcherait ». Au moment du lavage des pieds, il y a les protestations de Pierre. Judas ne dit rien, tandis que Jésus déclare : « Vous n’êtes pas tous purs » (Jean 13.10). Judas devait comprendre pourquoi le Maître disait cela. Il se laisse laver les pieds car ils sont tous traités en apôtres. Lorsque Jésus cite le Psaume 41, verset 10: « Celui qui mange mon pain a levé le pied contre moi », c’est encore un appel. Judas n’était pas obligé de le trahir. Il pouvait se repentir et implorer son pardon.
Jésus aurait-il fait tous ces efforts, si ceux-­ci étaient voués, par avance, à l’échec à cause d’un décret immuable de perdition ? Certainement pas !

Le dernier appel dans la Chambre Haute est cette parole douloureuse de Jésus que Judas seul a comprise : « Ce que tu fais, fais-le au plus tôt »
(Jean 13.27). C’est alors que Satan entra définitivement en Judas.« Il faisait nuit», dit le texte. Judas est le triste symbole de toutes les trahisons qui se répètent d’âge en âge, sans qu’il y ait de décrets. Il nous faut avertir nos contemporains. Combien de Judas sont à l’œuvre aujourd’hui.

Extrait de : https://jean3seize.com/2021/01/27/jesus-christ-est-il-mort-sur-la-croix-pour-tous-1-samuel-samouelian/

r 2 >>

http://www.info-bible.org/question/salut.htm#QD8

r 3 >>

 – Judas, comme les autres disciples, a chassé des démons.
La parole de Jésus en Luc 10.20 (« Ne vous réjouissez pas de ce que les démons vous soient soumis, mais de ce que vos noms sont écrits dans les cieux») pourrait-elle avoir été un discret rappel à Judas de chercher à être vraiment sauvé ?
– Judas avait vu combien la Parole de Dieu était bonne.
– Ayant participé à la prédication de l’Évangile et à l’expulsion de démons, il a donc eu part au Saint-Esprit, sans pour autant être habité par lui ni être né de nouveau ! Il n’a jamais accepté Jésus comme Seigneur dans son cœur.

cité par G Archer et d’autres dans l’Encyclopédie des difficultés bibliques :

Jean 6.37 : Tout ce que le Père me donne viendra à moi (Frédéric GODET)

Ce verset et les suivants établissent-ils la prédestination au salut ?
Le théologien suisse du XIXe siècle, Frédéric GODET fait le point.
Et il ne le fait pas comme un débat des hautes sphères, mais de manière à toucher nos cœurs et les pousser à l’adoration de notre Sauveur ! Continuer à lire … « Jean 6.37 : Tout ce que le Père me donne viendra à moi (Frédéric GODET) »

Dieu connaît tout -d’avance ? (C.S)

Toujours dans le thème de la souveraineté de Dieu, l’alternative classique au déterminisme électif des hommes au salut est l’élection divine sur la base de la prescience : Dieu « verrait d’avance » ceux qui répondront à son appel, et c’est ceux-ci qu’il élirait au salut.  Que dit la Bible ? Continuer à lire … « Dieu connaît tout -d’avance ? (C.S) »

Mon témoignage d’un Dieu souverain (C.S)

 

C’est tellement important d’avoir une conception juste de la souveraineté de notre Dieu que j’aimerais ajouter un témoignage personnel à l’article Autour du livre « Choisis par Dieu » (2) qui traitait ce sujet !

Rappelons l’idée force de cet article précédent :

Dieu est souverain sur… sa propre souveraineté, c’est-à-dire sur la  façon de l’exercer. Et il l’exerce d’une manière toujours conforme à sa nature éternelle, qui est d’être parfaitement tout-puissant, parfaitement saint et juste, et parfaitement amour !

Cela semble évident, mais je lis avec étonnement, sous la plume de grands théologiens, que « Dieu aimerait bien que tous les hommes soient sauvés, c’est sa volonté A, mais il ne le peut pas, au nom de sa volonté supérieure (B ) qui est de tout faire pour sa seule gloire »

Deux volontés en Dieu : y aurait-il conflit en lui ? Avant d’en arriver au témoignage annoncé, permettez-moi de faire les rapides observations suivantes (on approfondira une autre fois.) :

Dieu fait tout pour sa gloire !

Mais bien évidemment que Dieu fait tout pour sa gloire, et que rien de ce qu’il fait ne saurait entacher son honneur !

Ésaïe 43.6 : tous ceux qui portent mon nom, que j’ai créés pour ma gloire, que j’ai façonnés, que j’ai faits. 

2 Corinthiens 4.6  : le Dieu qui a ordonné que la lumière brille du sein des ténèbres a aussi fait briller sa lumière dans notre cœur pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu dans la personne de [Jésus-]Christ.

– « Tout faire pour sa gloire » est-il antagoniste avec « vouloir que tous les hommes soient sauvés ? »   En accord avec ce que je vois dans l’Écriture sainte, j’aurais plutôt tendance à dire  que la véritable antithèse à « un Dieu qui fait tout pour sa gloire » serait « un Dieu qui décide avant toute création que la majeure partie de l’humanité serait privée de grâce pour se repentir et croire, et donc, serait vouée à la perdition sans recours ». Qu’en pensez-vous ? 

2 Corinthiens 4.15  : Car tout cela arrive à cause de vous, afin que la grâce en se multipliant, fasse abonder, à la gloire de Dieu, les actions de grâces d’un plus grand nombre. 

Psaume 79.9 : Secours-nous, Dieu de notre salut, pour la gloire de ton nom ! Délivre-nous, et pardonne nos péchés, à cause de ton nom !

– Dieu ne peut pas… ?

Le Dieu tout-puissant serait-il limité, freiné, dans ce qu’il souhaiterait et ne peut pas réaliser ? Ce Dieu ne serait donc pas totalement souverain ? Les Écritures n’indiquent que deux choses (liées) que Dieu ne peut pas faire :

Jacques 1.3 : Dieu ne peut pas être tenté par le mal .  
Hébreux 6.8 :  Il est impossible que Dieu mente .

Ne serait-il pas ridicule de voir en ces impossibilités des limitations, qui obligeraient Dieu à agir autrement qu’au fond de lui-même il le souhaiterait ? Aussi ridicule que la fanfaronnade d’un incroyant qui pensait coincer un chrétien en demandant si Dieu pourrait créer une pierre si lourde qu’il ne pourrait pas la soulever lui-même !

Vraiment, le Dieu tout-puissant ferait-il autre chose que ce qu’il souhaiterait, et pour un sujet si important que le sort éternel de milliards de ses créatures ? 
Pour moi, le verbe « souhaiterait » ainsi conjugué ne peut absolument pas avoir le sujet « Dieu », car il contient déjà l’échec en lui-même ! Réfléchissons-y.
Venons-en à mon témoignage-illustration. À vous d’évaluer !

Une illustration de la souveraineté de Dieu : dans la famille 

Notre petit-fils Thibault est excité : ses parents vont venir le prendre chez nous, pour une « surprise » ! Avant cela, il avait dû dormir chez nous, ses grands-parents. D’avance, je me réjouis de sa jubilation quand il verra que la voiture va s’arrêter à la gare. Il va bondir dans le compartiment choisi par ses parents, s’installer confortablement sur la banquette, admirer le défilement des forêts, prés et villages, descendre à la gare de Strasbourg et suivre intensément, avec ses parents et sa petite sœur Amélie, toutes les étapes de la surprise prévue. 

>> Dans cette anecdote, notre bambin profite « gracieusement » des décisions souveraines et bienveillantes de ses parents. Il n’a rien choisi, et aurait juste pu annuler la surprise s’il s’était braqué violemment contre cette initiative, en refusant d’avancer un seul pied dans la direction voulue, ce qui aurait été aussi insensé qu’improbable ! Dans un certain sens, en n’agissant pas si stupidement, Thibault adhère au projet de ses parents, et fait tout de même un vrai choix, dans le cadre
– des choix « souverains » de ses parents,
– suivi de petits choix personnels qu’ils lui proposeront « souverainement » en cours de route. 

À aucun moment, cette « souveraineté » parentale n’est affectée en quoi que ce soit. Elle ne le serait pas non plus en cas de rébellion, c’est l’enfant qui aurait été le grand perdant. Et cette autorité parentale ne sera pas non plus mise en péril dans les circonstances où ses parents lui laissent une plus grande latitude de choix, ce qui arrive chaque jour.

Continuer le voyage jusqu’en Chine ne faisait pas partie du projet, et aucune initiative de Thibault n’aurait bien-sûr abouti sur la Grande Muraille.
Mais l’escapade vers Strasbourg était (ou semblait) parfaitement assurée. (Une initiative humaine n’est jamais parfaitement sûre d’aboutir, car nous ne sommes pas Dieu !)

>> N’en est-il pas de même dans notre vie, face au Dieu tout-puissant, qui exerce sa souveraineté avec une sagesse et une bienveillance indéfectibles ?

I l  a  p r é p a r é  n o t r e  v o y a g e  d a n s  l a  v i e  p a r  s e s  c h o i x           
infiniment sages, avec une diversité qui nous dépasse, nous émerveille, ou, reconnaissons-le, nous horrifie et épouvante parfois :
Par exemple, Dieu nous a fait naître dans une époque, un pays, une famille, avec une santé, une prospérité, un accès à l’éducation, un accès à l’Evangile, une liberté de pensée et de culte… tellement différents.
Les uns meurent ou sont veufs très jeunes, d’autres, très âgés, soupirent après la délivrance de leurs infirmités… Nous allons librement au culte ou négligeons d’y aller pendant que d’autres sont torturés et mis à mort pour leur foi.

Romains 11.33 à 36  : Quelle profondeur ont la richesse, la sagesse et la connaissance de Dieu! Que ses jugements sont insondables, et ses voies impénétrables! En effet, qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller? Qui lui a donné le premier, pour être payé en retour?
C’est de lui, par lui et pour lui que sont toutes choses. À lui la gloire dans tous les siècles ! Amen ! 

Dieu demande à Job qui a été son conseiller. Personne, évidemment !
Nous touchons là aux aspects de la souveraineté de Dieu qui nous dépassent totalement. Mais nous ne sommes pas désemparés, car notre Dieu, qui est parfaitement souverain, est aussi parfaitement saint, parfaitement juste, et parfaitement amour ! Je me répète avec plaisir !

Reconnaissons que, comme le voyage en train de Thibault, le nôtre dans la vie n’est pas vraiment entre nos mains, même si l’espace liberté dans le cadre du plan de Dieu est énorme : Non, ce n’est pas Dieu qui a choisi mon épouse à ma place. Il m’a donné une raison capable de guider mon choix; et des critères de choix pour les évaluer à la lumière de sa Parole, mais il n’a pas choisi à ma place, il ne m’a pas soufflé à l’oreille de manière irrésistible : Va demander la main à Sonia ! (c’était il y a 47 ans ! 🙂  l

On voit là encore que ce n’est pas vrai que Dieu aurait déterminé tout ce qui arrive, sinon il serait le responsable de l’échec flagrant de tant de couples déchirés ! Pour ne pas rallonger, je m’en tiens à ce seul exemple, mais il est évident qu’on pourra dire la même chose dans tous les domaines de choix : profession, achats, etc. et surtout pour la réconciliation avec Dieu où chacun doit assumer lui-même la responsabilité de ses propres choix ou non choix.

Que dire encore ? Combien il est bienfaisant de toujours se souvenir de la nature bienveillante du Dieu souverain :

2 Samuel 22.31 : Les voies de Dieu sont droites, la parole de l’Éternel est pure; il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.

– I l  a  p o u r v u  à  n o t r e  s a l u t,  d e  A  à  Z.   
Ici aussi, on peut demander qui a été le conseiller de Dieu pour concevoir un plan si grandiose, qui impliquait un tel abaissement de sa part ?! Combien ridicules tous ces efforts humains de monter vers Dieu, alors qu’il s’est abaissé jusqu’à nous ! 

Romains 5.6 : En effet, alors que nous étions encore sans force, Christ est mort pour des pécheurs au moment fixé. 7 A peine mourrait-on pour un juste; peut-être accepterait-on de mourir pour quelqu’un de bien. 8 Mais voici comment Dieu prouve son amour envers nous: alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. 9 Puisque nous sommes maintenant considérés comme justes grâce à son sang, nous serons à bien plus forte raison sauvés par lui de la colère de Dieu. 10 En effet, si nous avons été réconciliés avec Dieu grâce à la mort de son Fils lorsque nous étions ses ennemis, nous serons à bien plus forte raison sauvés par sa vie maintenant que nous sommes réconciliés. 11 Bien plus, nous plaçons notre fierté en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, par qui maintenant nous avons reçu la réconciliation.

De même que pour mon petit-fils lors du petit périple familial, il n’y a aucune raison de se vanter d’entrer dans le projet de Dieu :

Éphésiens 2.8 : En effet, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. 9 Ce n’est pas par les œuvres, afin que personne ne puisse se vanter. 10 En réalité, c’est lui qui nous a faits; nous avons été créés en Jésus-Christ pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance afin que nous les pratiquions.

M a i s  i l  f a  u t   e n t r e r  d a n s  l e  p r o j e t  d e  D i e u  ! 
Thibault aurait pu annuler le projet parental par un comportement rebelle !
Où avons-nous lu dans les Écritures que l’appel de Dieu serait irrésistible ? Allez, par acquis de conscience, je lance une recherche sur https://emcitv.com/bible/. 

Bingo, il y a quand-même un texte : 1 Corinthiens 12.2 dit : Vous savez comment, lorsque vous étiez étrangers au peuple de Dieu, vous vous laissiez irrésistiblement entraîner vers... ??  vers Dieu ? Non ! vers les idoles muettes.  C’est vrai que le diable tient chaque pécheur dans sa dépendance irrésistible, qui n’a pu être brisée que par la mort de Christ !  Dieu n’agit pas ainsi, puisqu’il reproche justement aux hommes de lui résister : 

Actes 7.51 : Hommes réfractaires, incirconcis de cœur et d’oreilles! Vous vous opposez toujours au SaintEsprit; vous êtes bien comme vos ancêtres.

Ces ancêtres, voici le cri du cœur de Dieu (repris aussi par Paul en Romains 10.21) à leur égard :

Ésaïe 65.2  : À longueur de journée, j’ai tendu mes mains vers un peuple rebelle qui marche sur une mauvaise voie, en suivant ses propres pensées.

Ce matin, j’ai lu le livre de Sophonie. Merveilleux d’y lire que Dieu a préparé un sacrifice ! (1.7,8). Mais le Seigneur se désole : 

3.1 : Malheur à la ville rebelle et souillée, à la ville pleine d’oppresseurs! 2 Elle n’écoute aucune voix, elle n’accepte pas la correction, elle ne se confie pas en l’Éternel, elle ne s’approche pas de son Dieu. 

Et Paul parle de

ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. (2 Thessaloniciens 2.10)

Du côté du Dieu omniscient, on est toujours surpris de lire son intense attente ardente de la repentance des hommes.

Jérémie 26.2 : Ainsi parle l’Éternel : Tiens-toi dans le parvis de la maison de l’Éternel, et dis à ceux qui de toutes les villes de Juda viennent se prosterner dans la maison de l’Éternel toutes les paroles que je t’ordonne de leur dire; n’en retranche pas un mot. 3 Peut-être écouteront-ils, et reviendront-ils chacun de leur mauvaise voie; alors je me repentirai du mal que j’avais pensé leur faire à cause de la méchanceté de leurs actions. 

Jérémie 36.3 : Quand la maison de Juda entendra tout le mal que je pense lui faire, peut-être reviendront-ils chacun de leur mauvaise voie; alors je pardonnerai leur iniquité et leur péché.

J’avoue que je ne chercherais pas le mot « peut-être » dans la bouche de Dieu . Mais ne sommes-nous pas loin de tout déterminisme implacable ? On dira : oui, mais que dire de Romains 9 ?  

Romains 9.14 : Que dirons-nous donc? Dieu serait-il injuste? Certainement pas! 15 En effet, il dit à Moïse: Je ferai grâce à qui je veux faire grâce, et j’aurai compassion de qui je veux avoir compassion. 16 Ainsi donc, cela ne dépend ni de la volonté ni des efforts de l’homme, mais de Dieu qui fait grâce. 17 L’Ecriture dit en effet au pharaon: Voilà pourquoi je t’ai suscité: c’est pour montrer en toi ma puissance et afin que mon nom soit proclamé sur toute la terre. 18 Ainsi, Dieu fait grâce à qui il veut et il endurcit qui il veut.19 Tu me diras: «Pourquoi fait-il [donc] encore des reproches? Qui peut en effet résister à sa volonté ?» 

C’est vrai, disons-le avec force, personne ne pourra résister à la volonté parfaite et à mon avis unie (et non conflictuelle A/B) de Dieu, qui est manifestée clairement dans les Écritures.
Celle-ci n’est pas que tous les hommes soient sauvés indifféremment de leur réponse à l’appel de grâce ni qu’une infime partie d’entre eux soient sauvés sur la seule base de leur élection assumée à 100% par Dieu.
Non, les Ecritures nous montrent clairement que cette volonté divine est que tous ceux qui mettent leur confiance en Christ soient sauvés, et que tous ceux qui le refusent soient condamnés : 

Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.
Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
Et voici quel est ce jugement: la lumière est venue dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leur manière d’agir était mauvaise.   Jean 3.16 à 19

Et maintenant, comment mieux clore qu’en soulignant que ce Dieu tout-puissant qui exerce sa souveraineté avec justice, sainteté et amour est digne de régner dans nos cœurs ? Régalez-vous avec l’excellent article suivant  :

Dieu est digne de régner : 3 encouragements qui nous viennent de son trône sur Evangile 21

Claude

Compléments 

Romains 8.28 : Toutes choses voulues par Dieu pour mon bien ?

Pour avoir un aperçu des derniers articles parus, cliquez  i c i 
Pour être avertis à chaque nouvelle parution d’article,

abonnez-vous ! Voir   i c i 

 

La souveraineté de Dieu

Voici le 2e article d’analyse du livre de Robert C SPROUL, Choisis par Dieu.
Nous arrivons à un sujet magnifique, celui de la  s o u v e r a i n e t é   d e  D i e u.
Il n’y a pas de hasard, il se trouve qu’en même temps, j’ai pu lire un article très éclairant sur le sujet,  et  il nous servira bien ! Continuer à lire … « La souveraineté de Dieu »

Et s’il y avait un autre extrême à l’activisme ? (Jean-Paul PELSY)

 

L’article Tout ramené à moi ? de Richards/O’BRIEN  nous a rendus attentifs à l’écueil de nous approprier indûment des promesses qui ne nous concernent pas personnellement. D’autres articles alertent sur le danger inverse de ne pas se sentir concernés par celles qui nous sont vraiment faites. Jean-Paul Pelsy aimerait réfléchir avec vous sur une 3e attitude inappropriée face aux promesses de la Parole de Dieu. Continuer à lire … « Et s’il y avait un autre extrême à l’activisme ? (Jean-Paul PELSY) »