Pourquoi croire à la sécurité éternelle des enfants de Dieu ?

Avec d’autres auteurs, j’ai déjà traité ce sujet en  Hébreux 6.4 à 8 enseigne-t-il la perte du salut ? C’est en complément à ces articles que je réponds à l’objection suivante :

Continuer à lire … « Pourquoi croire à la sécurité éternelle des enfants de Dieu ? »

Versets difficilement compatibles avec le déterminisme (NT)

Matthieu 8.10 à 12 :
En entendant cela, Jésus fut rempli d’admiration et, s’adressant à ceux qui le suivaient, il dit : Vraiment, je vous l’assure : chez personne, en Israël, je n’ai trouvé une telle foi ! Je vous le déclare : beaucoup viendront de l’Orient et de l’Occident et prendront place à table auprès d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, dans le royaume des cieux. Mais ceux qui devaient hériter du royaume, ceux-là seront jetés dans les ténèbres du dehors. Là, il y aura des pleurs et d’amers regrets.

Matthieu 13,15 :
Car ce peuple est devenu insensible,  ils ont fait la sourde oreille  et ils se sont bouché les yeux,  de peur qu’ils voient de leurs yeux,  et qu’ils entendent de leurs oreilles,  de peur qu’ils comprennent,  qu’ils reviennent à moi  et que je les guérisse.
.
Matthieu 18.14 :
De même, ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits.

Matthieu 21.32 :

En effet, Jean est venu, il vous a montré ce qu’est une vie juste, et vous n’avez pas cru en lui – tandis que les collecteurs d’impôts et les prostituées ont cru en lui. Et, bien que vous ayez eu leur exemple sous vos yeux, vous n’avez pas éprouvé les regrets qui auraient pu vous amener enfin à croire en lui.

Matthieu 22.9 :
Allez donc aux carrefours des chemins et invitez au festin tous ceux que vous trouverez. »

Matthieu 22.12 à 14 :
« Mon ami, lui demande-t-il, comment as-tu pu entrer ici sans être habillé comme il convient pour un mariage ? » L’autre ne trouve rien à répondre.  Alors le roi dit aux serviteurs : « Prenez-le et jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors où il y a des pleurs et d’amers regrets. » Car, beaucoup sont invités, mais les élus sont peu nombreux.

Matthieu 23.37 :
Ah, Jérusalem ! Jérusalem ! Toi qui fais mourir les prophètes et qui lapides ceux que Dieu t’envoie ! Combien de fois j’ai voulu rassembler tes habitants auprès de moi comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes ! Mais vous ne l’avez pas voulu !

Marc 3,5 :
Jésus promena sur eux un regard indigné. Profondément attristé par la dureté de leur cœur, il dit à l’homme : Etends la main ! Il la tendit et elle fut guérie.

Marc 4.20, 23 à 24 :
Enfin, il y a ceux qui reçoivent la semence « dans la bonne terre » : ce sont ceux qui écoutent la Parole, qui la reçoivent et qui portent du fruit : un grain en donne trente, un autre soixante, un autre cent. Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! Il ajouta : Faites bien attention à ce que vous entendez. On vous appliquera la mesure dont vous vous serez servi pour mesurer, et on y ajoutera.

Marc 4.33 :
Par beaucoup de paraboles de ce genre, il enseignait la Parole de Dieu à ses auditeurs en s’adaptant à ce qu’ils pouvaient comprendre.

Marc 7.28 à 29 :
Sans doute, Seigneur, reprit-elle, mais les petits chiens, qui sont sous la table, mangent les miettes que laissent tomber les enfants.  Et Jésus de répondre : A cause de cette parole, va, retourne chez toi, le démon vient de sortir de ta fille.

Luc 13.34 :
Jérusalem ! Jérusalem ! Toi qui fais mourir les prophètes et qui lapides ceux que Dieu t’envoie ! Combien de fois j’ai voulu rassembler tes habitants auprès de moi comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes ! Mais vous ne l’avez pas voulu !

Luc 24.7 :
« Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour. »

Jean 1.12 à 13 :
Certains pourtant l’ont accueilli ; ils ont cru en lui. A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu. Ce n’est pas par une naissance naturelle, ni sous l’impulsion d’un désir, ou encore par la volonté d’un homme, qu’ils le sont devenus ; mais c’est de Dieu qu’ils sont nés.

Jean 1.29 :
Le lendemain, Jean aperçut Jésus qui se dirigeait vers lui ; alors il s’écria : Voici l’Agneau de Dieu , celui qui enlève le péché du monde.

Jean 3.16 :
Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle.

Jean 3.17 à 18 :
En effet, Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour que celui-ci soit sauvé par lui. Celui qui met sa confiance en lui n’est pas condamné, mais celui qui n’a pas foi en lui est déjà condamné, car il n’a pas mis sa confiance en la personne du Fils unique de Dieu.

Jean 3.19 à 20 :
Et voici en quoi consiste sa condamnation : c’est que la lumière est venue dans le monde, mais les hommes lui ont préféré les ténèbres, parce que leurs actes sont mauvais. En effet, celui qui fait le mal déteste la lumière ; il se garde bien de venir à la lumière de peur que ses actes soient révélés.

Jean 3.21 :
Mais celui qui a une conduite conforme à la vérité vient à la lumière pour qu’on voie clairement qu’il accomplit ses actes dans la communion avec Dieu.

Jean 3.31 à 33 :
Qui vient d’en haut est au-dessus de tout. Qui est de la terre reste lié à la terre et parle des choses terrestres. Celui qui vient du ciel est [au-dessus de tout ]. Il témoigne de ce qu’il a vu et entendu. Mais personne ne prend son témoignage au sérieux. Celui qui accepte son témoignage certifie que Dieu dit la vérité.

Jean 3.36 :
Qui place sa confiance dans le Fils possède la vie éternelle. Qui ne met pas sa confiance dans le Fils ne connaît pas la vie ; il reste sous le coup de la colère de Dieu.

Jean 5.24 :
Oui, vraiment, je vous l’assure : celui qui écoute ce que je dis et qui place sa confiance dans le Père qui m’a envoyé, possède, dès à présent, la vie éternelle et il ne sera pas condamné ; il est déjà passé de la mort à la vie.

Jean 5.34 : Moi, je n’ai pas besoin d’un homme pour témoigner en ma faveur, mais je dis cela pour que vous, vous soyez sauvés.

Jean 5.39 à 40 :

Vous étudiez avec soin les Écritures, parce que vous êtes convaincus d’en obtenir la vie éternelle. Or, précisément, ce sont elles qui témoignent de moi. Mais voilà : vous ne voulez pas venir à moi pour recevoir la vie.

Jean 5.44 :
D’ailleurs, comment pourriez-vous parvenir à la foi alors que vous cherchez à être honorés les uns par les autres et que vous ne recherchez pas la gloire qui vient de Dieu seul ?

Jean 6.35 :
Et Jésus répondit : Moi, je suis le pain qui donne la vie. Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim, celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif.

Jean 6.37 : Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne repousserai pas celui qui vient à moi.

Jean 6.40 :
Oui, telle est la volonté de mon Père : que tous ceux qui tournent leurs regards vers le Fils et qui croient en lui, possèdent la vie éternelle, et moi, je les ressusciterai au dernier jour.

Jean 6.47, 48 :
Vraiment, je vous l’assure : celui qui croit a la vie éternelle, car je suis le pain qui donne la vie.

Jean 7.37, 38 :
Le dernier jour de la fête, le jour le plus solennel, Jésus se tint devant la foule et lança à pleine voix : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et que celui qui croit en moi boive. Car, comme le dit l’Ecriture, des fleuves d’eau vive jailliront de lui.

Jean 8.12 :
Jésus parla de nouveau en public : Moi, je suis la lumière du monde, dit-il. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres : il aura la lumière de la vie.

Jean 8.24 :
C’est pourquoi je vous ai dit : « Vous mourrez dans vos péchés. » En effet, si vous ne croyez pas que moi, je suis , vous mourrez dans vos péchés.

Jean 8.31, 32 :
Alors Jésus dit aux Juifs qui avaient mis leur foi en lui : Si vous vous attachez à la Parole que je vous ai annoncée, vous êtes vraiment mes disciples. Vous connaîtrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres.

Jean 8.36 :
Si donc c’est le Fils qui vous donne la liberté, alors vous serez vraiment libres.

Jean 9.41 :
Si vous étiez de vrais aveugles, leur dit Jésus, vous ne seriez pas coupables. Mais voilà : vous prétendez que vous voyez ; aussi votre culpabilité reste entière.

Jean 11.25, 26 :

Moi, je suis la résurrection et la vie, lui dit Jésus. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt. Et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ?

Jean 12.25, 26 :
Celui qui s’attache à sa propre vie la perdra, mais celui qui fait peu de cas de sa vie en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut être à mon service, qu’il me suive. Là où je serai, mon serviteur y sera aussi. Si quelqu’un est à mon service, le Père lui fera honneur.

Jean 12.32 :
Et moi, quand j’aurai été élevé au-dessus de la terre, j’attirerai tout homme à moi.

Jean 12.46 à 49 :
C’est pour être la lumière que je suis venu dans le monde, afin que tout homme qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. Si quelqu’un entend ce que je dis, mais ne le met pas en pratique, ce n’est pas moi qui le jugerai ; car je ne suis pas venu pour juger le monde mais pour le sauver.  Celui donc qui me méprise et qui ne tient pas compte de mes paroles a déjà son juge : c’est cette Parole même que j’ai prononcée ; elle le jugera au dernier jour. Car je n’ai pas parlé de ma propre initiative : le Père, qui m’a envoyé, m’a ordonné lui-même ce que je dois dire et enseigner.

Jean 14.21 :
Celui qui m’aime, c’est celui qui retient mes commandements et les applique. Mon Père aimera celui qui m’aime ; moi aussi, je l’aimerai et je me ferai connaître à lui.

Jean 16.27 :
Car le Père lui-même vous aime parce que vous m’aimez et que vous avez cru que je suis venu de Dieu.

Jean 20.31 :
Mais ce qui s’y trouve a été écrit pour que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous possédiez la vie en son nom.

Actes 5.3 :
Pierre lui dit : Ananias, comment as-tu pu laisser Satan envahir à tel point ton cœur ? Tu as menti au Saint-Esprit en cachant le prix réel de ton champ pour en détourner une partie à ton profit !

Actes 7.51 :
O vous hommes obstinés qui, comme de véritables incirconcis, gardez votre cœur et vos oreilles fermés, vous résistez toujours à l’Esprit Saint !

Actes 13.39 :
C’est par lui que tout homme qui croit est acquitté de toutes les fautes dont vous ne pouviez pas être acquittés par la Loi de Moïse.

Actes 19.8, 9 :
Paul se rendit ensuite à la synagogue où, pendant trois mois, il prit la parole avec une grande assurance ; il y parlait du royaume de Dieu et s’efforçait de convaincre ses auditeurs. Mais un certain nombre de Juifs s’endurcissaient et refusaient de se laisser convaincre : en pleine assemblée, ils tinrent des propos méprisants au sujet de la Voie du Seigneur. Alors Paul se sépara d’eux et prit à part les disciples qu’il continua d’enseigner tous les jours dans l’école d’un nommé Tyrannus.

Romains 1.18 :
Du haut du ciel, Dieu montre sa colère parce que les êtres humains sont pécheurs et parce qu’ils font le mal. Par leurs mauvaises actions, ils empêchent la vérité d’agir.

Romains 1.19 à 21 :
En effet, ce qu’on peut connaître de Dieu est clair pour eux, Dieu lui-même le leur ayant fait connaître. Car, depuis la création du monde, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient dans ses œuvres quand on y réfléchit. Ils n’ont donc aucune excuse, car alors qu’ils connaissent Dieu, ils ne lui rendent pas l’honneur que l’on doit à Dieu et ne lui expriment pas leur reconnaissance. Ils se sont égarés dans des raisonnements absurdes et leur pensée dépourvue d’intelligence s’est trouvée obscurcie.

Romains 1.25, 26 :
Oui, ils ont délibérément échangé la vérité concernant Dieu contre le mensonge, ils ont adoré la créature et lui ont rendu un culte, au lieu du Créateur, lui qui est béni éternellement. Amen !  Voilà pourquoi Dieu les a abandonnés à des passions avilissantes : leurs femmes ont renoncé aux relations sexuelles naturelles pour se livrer à des pratiques contre nature.

Romains 1.28 :
Comme ils n’ont pas voulu reconnaître Dieu, Dieu les a laissés suivre leur intelligence tordue, et ils font ce qu’on ne doit pas faire.

Romains 2.4 à 6 :
Ou alors, méprises-tu les trésors de bonté, de patience et de générosité déployés par Dieu, sans te rendre compte que sa bonté veut t’amener à changer  ?  Par ton entêtement et ton refus de changer, tu te prépares un châtiment d’autant plus grand pour le jour où se manifesteront la colère et le juste jugement de Dieu.  Ce jour-là, il donnera à chacun ce que lui auront valu ses actes.

Romains 3.22 :
Dieu déclare les hommes justes par leur foi en Jésus-Christ, et cela s’applique à tous ceux qui croient, car il n’y a pas de différence entre les hommes.

Romains 3.23-25 :
Tous ont péché, en effet, et sont privés de la gloire de Dieu, et ils sont déclarés justes par sa grâce ; c’est un don que Dieu leur fait par le moyen de la délivrance apportée par Jésus-Christ. C’est lui que Dieu a offert comme une victime destinée à expier les péchés, pour ceux qui croient en son sacrifice. Dieu montre ainsi qu’il est juste parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis autrefois,

Romains 5.18 :
Ainsi donc, comme une seule faute a entraîné la condamnation de tous les hommes, un seul acte satisfaisant à la justice a obtenu pour tous les hommes l’acquittement qui leur assure la vie.

Romains 8.28 à 30 :
Nous savons encore une chose : Dieu fait tout pour le bien de ceux qui ont de l’amour pour lui. Ceux-là, il les a appelés selon son projet. En effet, ceux que Dieu a choisis d’avance, il a aussi décidé d’avance de les faire ressembler à son Fils. Ainsi, son Fils sera l’aîné d’une grande famille. Ceux que Dieu a choisis d’avance, il les a aussi appelés. Ceux qu’il a appelés, il les a aussi rendus justes, et ceux qu’il a rendus justes, il leur a aussi donné sa gloire.

Romains 8.29 :
En effet, ceux que Dieu a connus d’avance , il les a aussi destinés d’avance à devenir conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit l’aîné de nombreux frères et sœurs.

Romains 8.30 :

Ceux qu’il a ainsi destinés, il les a aussi appelés à lui ; ceux qu’il a ainsi appelés, il les a aussi déclarés justes, et ceux qu’il a déclarés justes, il leur a aussi donné sa gloire.

Romains 9.31, 32 :
Les Israélites, eux, qui cherchaient à être déclarés justes en obéissant à une loi, n’y sont pas parvenus . Pour quelle raison ? Parce qu’ils ont cherché à être déclarés justes non pas en comptant sur la foi, mais comme si la justice pouvait provenir de la pratique de la Loi. Ils ont buté contre la pierre qui fait tomber,

Romains 10.2, 3 :
Car je leur rends ce témoignage : ils ont un zèle ardent pour Dieu, mais il leur manque le discernement. En méconnaissant la manière dont Dieu déclare les hommes justes et en cherchant à être déclarés justes par leurs propres moyens, ils ne se sont pas soumis à Dieu en acceptant le moyen par lequel il nous déclare justes.

Romains 10.3 :
Ils n’ont pas compris comment Dieu rend justes les êtres humains, ils ont cherché à imposer leur façon d’être justes. Ainsi, ils ont refusé le chemin que Dieu prend pour rendre justes les êtres humains.

Romains 10.12,13 :
Ainsi, il n’y a pas de différence entre Juifs et non-Juifs. Car tous ont le même Seigneur qui donne généreusement à tous ceux qui font appel à lui. En effet, il est écrit : Tous ceux qui invoqueront le Seigneur seront sauvés .

Romains 10.16 à 17 :
Mais, malheureusement, tous n’ont pas obéi à cette Bonne Nouvelle. Ésaïe déjà demandait : Seigneur, qui a cru à notre message ?  Donc, la foi naît du message que l’on entend, et ce message vient par la parole de Christ.

Romains 10.21 :

Mais au sujet du peuple d’Israël, Dieu dit : « Toute la journée, j’ai tendu les mains vers un peuple qui n’obéit pas et qui est contre moi. »

Romains 11.23 :
Mais si un jour, les Juifs acceptent de croire, Dieu est assez puissant pour les greffer de nouveau.

Romains 11.33 à 36 :
Dieu est vraiment grand ! Sa sagesse et ses pensées sont vraiment très profondes, personne ne peut connaître ses décisions, personne ne peut comprendre ses projets. Les Livres Saints disent :  « Qui connaît la pensée du Seigneur ? Qui peut lui donner des conseils ? »  « Qui lui a donné quelque chose le premier, pour que Dieu lui donne à son tour ? »  Oui, tout vient de lui, tout existe par lui et pour lui. À Dieu la gloire pour toujours ! Amen !

Romains 12.1, 2 :
Frères et sœurs chrétiens, Dieu est plein de bonté pour nous. Alors, je vous demande ceci : offrez-lui votre personne et votre vie, c’est le sacrifice réservé à Dieu et qui lui plaît. Voilà le vrai culte que vous devez lui rendre. Ne suivez pas les coutumes du monde où nous vivons, mais laissez Dieu vous transformer en vous donnant une intelligence nouvelle. Ainsi, vous pourrez savoir ce qu’il veut : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.

Romains 26.8 :
Ce jour-là, il donnera à chacun ce que lui auront valu ses actes. Ceux qui, en pratiquant le bien avec persévérance, cherchent la gloire à venir, l’honneur et l’immortalité, recevront de lui la vie éternelle. Mais, à ceux qui, par ambition personnelle , repoussent la vérité et cèdent à l’injustice, Dieu réserve sa colère et sa fureur.

1 Corinthiens 3.1 :
En réalité, frères et sœurs, je n’ai pas pu m’adresser à vous comme à des hommes et des femmes conduits par l’Esprit. J’ai dû vous parler comme si vous étiez des hommes ou des femmes livrés à eux-mêmes, comme à de petits enfants en Christ.

1 Corinthiens 4.5 :
Ne jugez donc pas avant le temps. Attendez que le Seigneur revienne. Il mettra en lumière tout ce qui est caché dans les ténèbres et il dévoilera les intentions véritables qui animent les cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui revient.

1 Corinthiens 10.5 :
Pourtant, parmi eux, presque personne n’a plu à Dieu, c’est pourquoi ils sont morts dans le désert.

1 Corinthiens 12.11 :
Mais tout cela est l’œuvre d’un seul et même Esprit qui distribue son activité à chacun de manière particulière comme il veut.

2 Corinthiens 4.16 :
Voilà pourquoi nous ne perdons pas courage. Et même si notre être extérieur se détériore peu à peu, intérieurement, nous sommes renouvelés de jour en jour.

2 Corinthiens 5.11 :
Connaissant donc la crainte du Seigneur, nous cherchons à convaincre les hommes; Dieu nous connaît, et j’espère que dans vos consciences vous nous connaissez aussi.

2 Corinthiens 5.20 :
Nous faisons donc fonction d’ambassadeurs au nom de Christ, comme si Dieu adressait par nous cette invitation aux hommes : « Au nom de Christ, nous vous en supplions : soyez réconciliés avec Dieu.

Galates 3.5, 6 :
Voyons ! Lorsque Dieu vous donne son Esprit et qu’il accomplit parmi vous des miracles, le fait-il parce que vous obéissez à la Loi ou parce que vous accueillez avec foi l’Evangile que vous avez entendu, à la manière d’Abraham dont l’Écriture déclare : Il a eu confiance en Dieu et Dieu, en portant sa foi à son crédit, l’a déclaré juste  ?

Galates 3.7 :
Comprenez-le donc : seuls ceux qui placent leur confiance en Dieu sont les fils et les filles d’Abraham.

Galates 3.8,9 :
En fait, l’Ecriture prévoyait que Dieu déclarerait les non-Juifs justes s’ils avaient la foi. C’est pourquoi elle a annoncé par avance cette bonne nouvelle à Abraham : Tu seras une source de bénédictions pour tous les peuples. Ainsi, tous ceux qui font confiance à Dieu, comme Abraham lui a fait confiance, ont part à la bénédiction avec lui.

Galates 3.22 :
Mais voici le verdict de l’Ecriture : l’humanité entière se trouve prisonnière de sa culpabilité devant Dieu afin que le don promis par Dieu soit accordé aux croyants au moyen de leur foi en Jésus-Christ.

Galates 3.24 :
Ainsi, la Loi a été comme un gardien chargé de nous conduire à Christ pour que nous soyons déclarés justes devant Dieu par la foi.

Galates 5.25 :
Puisque l’Esprit est la source de notre vie, conduisons-nous selon sa volonté.

Éphésiens 3.9 :
et de mettre en pleine lumière, pour tout homme, la façon dont Dieu mène ce plan à sa complète réalisation. Ce plan, le Dieu qui a créé toutes choses l’avait tenu caché en lui-même de toute éternité.

Éphésiens 4.18 :
Ils ont, en effet, l’intelligence obscurcie et sont étrangers à la vie que Dieu donne, à cause de l’ignorance qui est en eux et qui provient de l’endurcissement de leur cœur.

2 Thessaloniciens 1.8 à 10 :
Ce jour-là, il punira comme ils le méritent ceux qui ne connaissent pas Dieu et qui n’obéissent pas à l’Evangile de notre Seigneur Jésus. Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la présence du Seigneur et de sa puissance glorieuse lorsqu’il viendra pour être en ce jour-là honoré dans la personne des membres du peuple saint et admiré dans la personne de tous les croyants. Et vous aussi, vous en ferez partie, puisque vous avez cru au message que nous vous avons annoncé.

2 Thessaloniciens 2.10 :
Il usera de toutes les formes du mal pour tromper ceux qui se perdent, parce qu’ils sont restés fermés à l’amour de la vérité qui les aurait sauvés.

2 Thessaloniciens 2.12 :
Il agit ainsi pour que soient condamnés tous ceux qui n’auront pas cru à la vérité et qui auront pris plaisir au mal.

1 Timothée 2.4 :
Car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.

1 Timothée 2.6 :
Il a offert sa vie en rançon pour tous. Tel est le témoignage qui a été rendu au moment voulu.

1 Timothée 4.10 :
En effet, si nous nous donnons du mal, et si nous luttons, c’est parce que nous avons mis notre espérance dans le Dieu vivant qui est le Sauveur de tous les hommes, et, au plus haut point, de ceux qui croient en lui.

Tite 2.11 :
En effet, la grâce de Dieu s’est révélée comme une source de salut pour tous les hommes.

Hébreux 2.1 :
C’est pourquoi faisons davantage attention aux paroles que nous avons entendues, sinon, nous allons nous tromper de chemin.

Hébreux 2.9 :
par la grâce de Dieu, c’est pour tous les hommes qu’il a connu la mort.

Hébreux 3.7 à 11 :
C’est pourquoi, comme le dit l’Esprit Saint :  Aujourd’hui, si vous entendez la voix de Dieu, ne vous endurcissez pas, comme l’ont fait vos ancêtres   lorsqu’ils se sont révoltés  et qu’ils ont, dans le désert, voulu me forcer la main. Ce jour-là, vos ancêtres m’ont provoqué, voulant me forcer la main, bien qu’ils m’aient vu à l’action pendant quarante ans. C’est pourquoi j’ai été plein de colère contre cette génération-là. Et j’ai dit : Leur cœur s’égare sans cesse. Oui, ils n’ont fait aucun cas des voies que je leur prescris. C’est pourquoi, dans ma colère, j’ai fait ce serment : ils n’entreront pas dans le lieu de repos que j’avais prévu pour eux !

Hébreux 3.15 à 17 :
et cela aussi longtemps qu’il est dit : Aujourd’hui, si vous entendez la voix de Dieu, ne vous endurcissez pas, comme l’ont fait vos ancêtres   lorsqu’ils se sont révoltés. En effet, qui sont ceux qui se sont révoltés contre Dieu après avoir entendu sa voix ? N’est-ce pas tous ceux qui étaient sortis d’Egypte sous la conduite de Moïse ? Et contre qui Dieu a-t-il été plein de colère pendant quarante ans ? N’est-ce pas contre ceux qui avaient péché et dont les cadavres sont tombés dans le désert  ?

Hébreux 3.18,19 :
Enfin, à qui a-t-il fait ce serment : ils n’entreront pas dans le lieu de repos que j’avais prévu pour eux ? N’est-ce pas à ceux qui avaient refusé de lui obéir ?  Nous voyons donc qu’ils n’ont pas pu entrer dans le lieu de repos parce qu’ils n’ont pas fait confiance à Dieu.

Hébreux 4.1, 2 :
Ainsi donc, pendant que la promesse d’entrer dans le repos prévu par Dieu est toujours en vigueur, craignons que l’un d’entre vous se trouve coupable d’être resté en arrière. Car nous aussi, nous avons entendu une Bonne Nouvelle, l’Evangile, tout comme eux. Mais le message qu’ils ont entendu ne leur a servi à rien, car ils ne se sont pas associés par leur foi à ceux qui l’ont reçu .

Hébreux 4.3 :
En effet, c’est nous qui avons cru, qui entrons dans ce repos, conformément à la parole de Dieu, quand il a dit : C’est pourquoi, dans ma colère,   j’ai fait ce serment :  ils n’entreront pas dans le lieu de repos   que j’avais prévu pour eux ! C’est ainsi que Dieu a parlé alors que ses œuvres étaient achevées depuis la création du monde.

Hébreux 4.5, 6 :
… il dit : Ils n’entreront pas dans le lieu de repos que j’avais prévu pour eux  !  Il demeure donc établi que certains doivent entrer dans le repos. Or, ceux qui ont les premiers entendu cette Bonne Nouvelle n’y sont pas entrés parce qu’ils ont désobéi à Dieu,

Hébreux 11.2 :
C’est parce qu’ils ont eu cette foi que les hommes des temps passés ont été approuvés par Dieu.

Hébreux 11.6 :
Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable. Car celui qui s’approche de Dieu doit croire qu’il existe et qu’il récompense ceux qui se tournent vers lui.

Hébreux 11.39 :
Dieu a approuvé tous ces gens à cause de leur foi, et pourtant, aucun d’eux n’a reçu ce qu’il leur avait promis.

Jacques 1.13 :
Que personne, devant la tentation, ne dise : « C’est Dieu qui me tente. » Car Dieu ne peut pas être tenté par le mal et il ne tente lui-même personne.

1 Pierre 1.2 :
Dieu, le Père, vous a choisis d’avance, conformément à son plan, et vous avez été purifiés par l’Esprit, pour obéir à Jésus-Christ et bénéficier de l’aspersion de son sang. Que la grâce et la paix vous soient abondamment accordées.

1 Pierre 3.12 :
car les yeux du Seigneur  | se tournent vers les justes :  son oreille est tendue  | pour écouter leur prière.  Mais le Seigneur s’oppose  | à ceux qui font le mal .

2 Pierre 1.1 :
Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus-Christ, salue ceux qui ont reçu le même privilège que nous : la foi. Ils la doivent à Jésus-Christ, notre Dieu et notre Sauveur, car il est juste .

2 Pierre 1.4 :
Ainsi, nous bénéficions des dons infiniment précieux que Dieu nous avait promis. Il a voulu, par ces dons, vous rendre conformes au caractère de Dieu , vous qui avez fui la corruption que les mauvais désirs font régner dans ce monde.

1 Jean 4.14 :
Nous l’avons vu de nos yeux et nous en parlons en témoins : le Père a envoyé son Fils pour être le Sauveur du monde.

Versets difficilement compatibles avec le déterminisme (AT)

Genèse 4.6,7 :
L’Éternel dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité et pourquoi arbores-tu un air sombre? Certainement, si tu agis bien, tu te relèveras. Si en revanche tu agis mal, le péché est couché à la porte et ses désirs se portent vers toi, mais c’est à toi de dominer sur lui. »

Exode 16.4 :
L’Éternel dit à Moïse : « Je vais faire pleuvoir du pain pour vous depuis le ciel. Le peuple sortira et en ramassera chaque jour la quantité nécessaire. Ainsi, je le mettrai à l’épreuve et je verrai s’il suivra, ou non, ma loi.

Lévitique 26.21 :
Si vous me résistez et ne voulez pas m’écouter, je vous frapperai 7 fois plus, conformément à vos péchés. (voir aussi v 23, 27)

Deutéronome 1.31 à 33 
Tu as vu que l’Éternel, ton Dieu, t’a porté comme un homme porte son fils, pendant tout le parcours que vous avez effectué jusqu’à votre arrivée ici.  Malgré cela, vous n’avez pas eu confiance en l’Éternel, votre Dieu qui marchait devant vous sur la route pour vous chercher un lieu de campement, la nuit dans un feu afin de vous montrer le chemin où vous deviez marcher, et le jour dans une nuée. (voir aussi v 43)

Deutéronome 7.12, 13 :
Si vous écoutez ces règles, si vous les respectez et les mettez en pratique, l’Éternel, ton Dieu, gardera envers toi l’alliance et la bonté qu’il a promises avec serment à tes ancêtres.  Il t’aimera, il te bénira et te multipliera.

Deutéronome 8.2 :
Souviens-toi de tout le chemin que l’Éternel, ton Dieu, t’a fait faire pendant ces 40 années dans le désert. Il voulait t’humilier et te mettre à l’épreuve pour connaître les dispositions de ton cœur et savoir si tu respecterais ou non ses commandements.  (voir aussi v 3)

Deutéronome 8.5 :
Reconnais dans ton cœur que l’Éternel, ton Dieu, t’éduque comme un homme éduque son enfant. (voir aussi v 11)

Deutéronome 8.19, 20 :
Si tu oublies l’Éternel, ton Dieu, et suis d’autres dieux, si tu les sers et te prosternes devant eux, je vous avertis expressément aujourd’hui que vous périrez.
Vous périrez comme les nations que l’Éternel fait disparaître devant vous, parce que vous n’aurez pas écouté l’Éternel, votre Dieu.

Deutéronome 11.13, 14 :
Si vous obéissez aux commandements que je vous prescris aujourd’hui, si vous aimez l’Éternel, votre Dieu, et si vous le servez de tout votre cœur et de toute votre âme, je donnerai au moment voulu la pluie à votre pays.

Deutéronome 11.16, 17 :
Veillez bien sur vous-mêmes : ne vous laissez pas persuader, dans votre cœur, de vous détourner pour servir d’autres dieux et vous prosterner devant eux.  La colère de l’Éternel s’enflammerait alors contre vous.
Il fermerait le ciel et il n’y aurait pas de pluie. La terre ne donnerait plus ses produits et vous mourriez bien vite dans le bon pays que l’Éternel vous donne. (voir aussi : v 22, 23, 27, 28)

Deutéronome 28.9 :
Tu seras pour l’Éternel un peuple saint, comme il te l’a juré, lorsque tu respecteras les commandements de l’Éternel, ton Dieu, et que tu marcheras dans ses voies.

Deutéronome 28.15
En revanche, si tu n’obéis pas à l’Éternel, ton Dieu, en respectant et mettant en pratique tous ses commandements et toutes ses prescriptions, que je te donne aujourd’hui, voici toutes les malédictions qui t’atteindront et seront ton lot : …  (voir aussi v 58,59)

Deutéronome 30.1 à 3 :
Lorsque toutes ces choses t’arriveront, la bénédiction et la malédiction que je mets devant toi, si tu les prends à cœur au milieu de toutes les nations chez lesquelles l’Éternel, ton Dieu, t’aura chassé, si tu reviens à l’Éternel, ton Dieu, et si tu lui obéis de tout ton cœur et de toute ton âme, ainsi que tes enfants, en te conformant à tout ce que je te prescris aujourd’hui, alors l’Éternel, ton Dieu, ramènera tes déportés et aura compassion de toi. I
l te rassemblera encore du milieu de tous les peuples parmi lesquels il t’aura lui-même dispersé.

Deutéronome 30.9, 10 :
L’Éternel, ton Dieu, te comblera de biens en faisant prospérer tout le travail de tes mains, tes enfants, les portées de tes troupeaux et le produit de ton sol. En effet, l’Éternel prendra de nouveau plaisir à ton bonheur, tout comme il prenait plaisir à celui de tes ancêtres, lorsque tu obéiras à l’Éternel, ton Dieu, en respectant ses commandements et ses prescriptions écrits dans ce livre de la loi, lorsque tu reviendras à l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme.

Deutéronome 30.15 à 20 :
Regarde ! Je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, ou la mort et le mal. En effet, je te prescris aujourd’hui d’aimer l’Éternel, ton Dieu, de marcher dans ses voies et de respecter ses commandements, ses prescriptions et ses règles afin de vivre et de te multiplier, afin que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession. Mais si ton cœur se détourne de lui, si tu ne lui obéis pas et si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous déclare aujourd’hui que vous périrez. Vous ne vivrez pas longtemps sur le territoire dont vous allez prendre possession une fois le Jourdain passé.  J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction.
Choisis la vie afin de vivre, toi et ta descendance, en aimant l’Éternel, ton Dieu, en lui obéissant et en t’attachant à lui. Oui, c’est de lui que dépendent ta vie et sa durée, et c’est ainsi que tu pourras rester dans le pays que l’Éternel a juré de donner à tes ancêtres Abraham, Isaac et Jacob.

Deutéronome 32.46,47 :
il leur dit : « Prenez à cœur toutes les paroles que je vous supplie aujourd’hui de recommander à vos enfants, afin qu’ils respectent et mettent en pratique toutes les paroles de cette loi. En effet, ce n’est pas une parole sans importance pour vous c’est votre vie, et c’est par elle que vous pourrez vivre longtemps dans le pays dont vous aurez la possession une fois le Jourdain passé.»

Juges 2.18 à 23 :
Lorsque l’Éternel faisait surgir pour eux des juges, il était avec le juge et les délivrait de leurs ennemis pendant toute la vie du juge. En effet, il avait pitié des gémissements qu’ils poussaient à cause de leurs oppresseurs et de leurs persécuteurs. Mais, à la mort du juge, ils se corrompaient de nouveau plus que leurs ancêtres en suivant d’autres dieux pour les servir et se prosterner devant eux. Ils persistaient dans les mêmes agissements et la même conduite, le même endurcissement. Alors la colère de l’Éternel s’enflamma contre Israël et il dit « Puisque les membres de cette nation ont violé mon alliance, celle que j’avais prescrite à leurs ancêtres, et puisqu’ils ne m’ont pas obéi, je ne chasserai plus devant eux aucune des nations que Josué n’avait pas encore pu chasser à sa mort. En effet, à travers elles je mettrai les Israélites à l’épreuve pour savoir s’ils imiteront l’exemple de leurs ancêtres et veilleront, ou non, à suivre la voie de l’Éternel.  » Ainsi, l’Éternel laissa tranquilles les nations qu’il n’avait pas livrées entre les mains de Josué, il ne s’empressa pas de les chasser.

Juges 3. 7 à 9 : 
Les Israélites firent ce qui déplaît à l’Éternel: ils oublièrent l’Éternel et servirent les Baals et les idoles. La colère de l’Éternel s’enflamma alors contre Israël et il les vendit à Cushan-Risheathaïm, le roi de Mésopotamie, de sorte qu’ils lui furent soumis pendant 8 ans. Les Israélites crièrent à l’Éternel et l’Éternel fit surgir pour eux un libérateur qui les délivra.

Juges 6. 8 à 10 :
l’Éternel leur envoya un prophète. Il leur dit : « Voici ce que dit l’Éternel, le Dieu d’Israël : Je vous ai fait sortir d’Égypte et quitter la maison d’esclavage.  Je vous ai délivrés de la domination des Égyptiens et de tous ceux qui vous opprimaient. Je les ai chassés devant vous et je vous ai donné leur pays. Je vous ai dit: ‘Je suis l’Éternel, votre Dieu. Vous ne craindrez pas les dieux des Amoréens, même si vous habitez dans leur pays.’ Mais vous ne m’avez pas écouté. »

Juges 10. 11 à 13 :
L’Éternel dit aux Israélites : « Ne vous ai-je pas délivrés des Égyptiens, des Amoréens, des Ammonites, des Philistins ?  Lorsque les Sidoniens, les Amalécites et les Maonites vous ont opprimés et que vous avez crié à moi, ne vous ai-je pas délivrés de leurs mains ? Mais vous, vous m’avez abandonné et vous avez servi d’autres dieux. C’est pourquoi je ne vous délivrerai plus.

Juges 10. 16 :
 Ils enlevèrent les dieux étrangers du milieu d’eux et servirent l’Éternel, qui fut touché par la souffrance d’Israël.

1 Samuel 13.13, 14 : 
Samuel dit à Saül : « Tu t’es comporté de façon stupide ! Tu n’as pas respecté le commandement que l’Éternel, ton Dieu, t’avait donné. L’Éternel aurait affermi pour toujours ton règne sur Israël, mais maintenant ton règne ne durera pas. L’Éternel s’est choisi *un homme selon son cœur, et il l’a destiné à être le chef de son peuple. Cela arrivera parce que tu n’as pas respecté ce que l’Éternel t’avait ordonné. »

1 Samuel 23.10 à 13 : 
Puis David dit : « Paternel, Dieu d’Israël, moi, ton serviteur, j’apprends que Saül veut venir à Keïla pour détruire cette ville à cause de moi. Les habitants de Keïla me livreront-ils entre ses mains ? Saül descendra-t-il, conformément à ce que ton serviteur a appris ? Éternel, Dieu d’Israël, veuille le révéler à ton serviteur ! » L’Éternel répondit : « Il descendra. » David répéta : « Les habitants de Keïla me livreront-ils, ainsi que mes hommes, entre les mains de Saül ? » Et l’Éternel répondit : « Ils te livreront entre ses mains. » Alors David se leva avec ses hommes au nombre d’environ 600 ; ils sortirent de Keïla et s’en allèrent où ils purent. Informé que David s’était sauvé de Keïla, Saül renonça à son expédition.

1 Rois 21.29 :
« As-tu vu qu’Achab s’est humilié devant moi ? Eh bien, parce qu’il s’est humilié devant moi, je ne ferai pas venir le malheur durant sa vie. Ce sera pendant la vie de son fils que je ferai venir le malheur sur sa famille. »

2 Rois 17.39, 40 :
Mais c’est l’Éternel, votre Dieu, que vous craindrez, et lui, il vous délivrera de tous vos ennemis. »  Ils n’ont pas écouté, ils ont suivi leurs premières coutumes.

1 Chroniques 28.7, 9, 10 :
J’affermirai pour toujours son royaume, s’il reste attaché comme aujourd’hui à la pratique de mes commandements et de mes règles. //
Quant à toi, Salomon, mon fils, connais le Dieu de ton père et sers-le avec un cœur sans réserve et un esprit bien disposé, car l’Éternel examine tous les cœurs et discerne toutes leurs intentions. Si tu le cherches, il se laissera trouver par toi, mais si tu l’abandonnes, il te rejettera pour toujours.  Considère maintenant que l’Éternel t’a choisi pour construire une maison qui serve de sanctuaire. Fortifie-toi et agis.»

2 Chroniques 12.6, 7 :  
Les chefs d’Israël et le roi s’humilièrent et dirent : « L’Éternel est juste!» Quand l’Éternel vit qu’ils s’humiliaient, il adressa la parole à Shemaeja : «Puisqu’ils se sont humiliés, je ne les détruirai pas. Je ne tarderai pas à les secourir et ma colère ne se déversera pas contre Jérusalem par l’intermédiaire de Shishak.»

2 Chroniques 12.12 :
Comme Roboam s’était humilié, l’Éternel détourna sa colère de lui et ne le détruisit pas entièrement. De plus, il y avait encore de bonnes choses en Juda.

2 Chroniques 17.3 à 5 :
L’Éternel fut avec Josaphat parce qu’il marcha sur la voie que suivait son ancêtre [David] au début et qu’il ne consulta pas les Baals. C’est en effet au Dieu de son ancêtre qu’il eut recours, et il suivit ses commandements sans imiter ce que faisait Israël. L’Éternel affermit la royauté entre les mains de Josaphat. Tout Juda lui payait un tribut, et il eut des richesses et de la gloire en abondance.

2 Chroniques 22.4 à 7 :
Il fit donc ce qui est mal aux yeux de l’Éternel comme la famille d’Achab, car il y trouva après la mort de son père des conseillers pour sa perte. 5 Suivant leur conseil, il partit avec Joram, le fils d’Achab, roi d’Israël, en guerre contre Hazaël, le roi de Syrie, à Ramoth en Galaad. Les Syriens blessèrent Joram. 6 Joram repartit à Jizreel pour se faire soigner des blessures que les Syriens lui avaient infligées à Rama, lorsqu’il se battait contre Hazaël, le roi de Syrie. Achazia, fils de Joram et roi de Juda, descendit alors pour voir Joram, fils d’Achab, à Jizreel, parce qu’il était blessé. 7 Par la volonté de Dieu, ce fut pour sa ruine qu’Achazia se rendit auprès de Joram. Une fois arrivé, il sortit avec Joram vers Jéhu, petit-fils de Nimshi, que l’Éternel avait désigné par onction pour exterminer la famille d’Achab.

2 Chroniques 24.18, 19 :
et ils abandonnèrent la maison de l’Éternel, le Dieu de leurs ancêtres, pour servir les Astartés et les idoles. L’Éternel fut en colère contre Juda et Jérusalem parce qu’ils s’étaient ainsi rendus coupables. 19 L’Éternel envoya parmi eux des prophètes pour les ramener à lui, mais ils n’écoutèrent pas les avertissements qu’ils reçurent d’eux.20 Alors l’Esprit de Dieu revêtit Zacharie,

Psaume 1.1 à 6 :
Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs et ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel et la médite jour et nuit ! Il ressemble à un arbre planté près d’un cours d’eau : il donne son fruit en sa saison, et son feuillage ne se flétrit pas. Tout ce qu’il fait lui réussit.
Les méchants, au contraire, ressemblent à la paille que le vent disperse. Voilà pourquoi les méchants ne résistent pas lors du jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes. En effet, l’Éternel connaît la voie des justes, mais la voie des méchants mène à la ruine.

Psaume 2.11 ou 12 :
Rendez hommage au fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous n’alliez à votre perte, car sa colère s’enflamme rapidement. Heureux tous ceux qui se confient en lui !

Psaume 14.2 à 5 :
Du haut du ciel, l’Éternel observe les hommes pour voir s’il y en a un qui est intelligent, qui cherche Dieu : tous se sont éloignés, ensemble ils se sont pervertis ; il n’y en a aucun qui fasse le bien, pas même un seul. Tous ceux qui commettent l’injustice n’ont-ils aucune connaissance ? Ils dévorent mon peuple, ils le prennent pour nourriture ; ils ne font pas appel à l’Éternel. C’est alors qu’ils trembleront d’épouvante, car Dieu est au milieu des justes.

Psaume 34.16 à 18 :
Les yeux de l’Éternel sont sur les justes et ses oreilles sont attentives à leur cri, mais il se tourne contre ceux qui font le mal pour effacer leur souvenir de la terre. Quand les justes crient, l’Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses. L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux dont l’esprit est abattu.

Ecclésiaste 3.11 : 
Il fait toute chose belle au moment voulu. Il a même mis dans leur cœur la pensée de l’éternité, même si l’homme ne peut pas comprendre l’œuvre que Dieu accomplit du début à la fin.

Ésaïe 1.2,3 :  
Ciel, écoute ! Terre, prête l’oreille ! En effet, l’Éternel parle : « J’ai nourri et élevé des enfants, mais ils se sont révoltés contre moi.  Le bœuf sait bien à qui il appartient, et l’âne connaît la mangeoire où le nourrit son maître. Israël ne veut rien savoir, et mon peuple ne comprend pas.

Ésaïe 1.5 :
Où vous frapper encore, puisque vous persistez dans votre rébellion ? Car, déjà, votre tête tout entière est malade, votre cœur est tout abattu.

Ésaïe 1.15 à 17 :
Lorsque vous étendez les mains pour me prier, je me cache les yeux, vous avez beau multiplier le nombre des prières, je ne vous entends pas car vos mains sont pleines de sang.

Ésaïe 1.19, 20 : 
Si vous vous décidez à m’obéir, vous mangerez les meilleurs produits du pays.  Mais, si vous refusez, si vous êtes rebelles, c’est l’épée qui vous mangera, l’Éternel le déclare.

Ésaïe 1.27, 28 :
Le salut viendra pour Sion selon le droit, ses habitants qui reviendront à Dieu seront sauvés : ils obtiendront justice. Mais les pécheurs et ceux qui transgressent la Loi seront brisés ensemble et ceux qui se détournent de l’Éternel, leur Dieu, disparaîtront.

Ésaïe 5.4 :
Qu’y avait-il encore à faire pour ma vigne que je n’aurais pas fait ? Pourquoi, alors que j’attendais un beau et bon raisin, n’en a-t-elle produit que de mauvais ?

Ésaïe 5.7 :
Le plant qui faisait ses délices ce sont les habitants du pays de Juda. Il attendait d’eux la droiture, et ce n’est qu’injustice ; il attendait d’eux la justice, et ce sont des cris de détresse.

Ésaïe 27.4 :
Ma colère est passée, et s’il se trouve des ronces, des épines, je marcherai contre elles pour leur faire la guerre et j’y mettrai le feu.  À moins qu’on ne me prenne pour refuge et rempart, qu’on ne fasse la paix, oui, la paix avec moi.

Ésaïe 30.15,16 :
Car ainsi parle le Seigneur, l’Éternel, le Saint d’Israël : « C’est si vous revenez à moi, si vous restez tranquilles, que vous serez sauvés, c’est dans le calme et la confiance que sera votre force ! Mais vous ne l’avez pas voulu et vous avez dit : “Non, nous fuirons à cheval !” Eh bien : Oui, vous fuirez ! Vous avez ajouté : “Nous irons sur des chars rapides !” Eh bien ! Vos poursuivants seront rapides, eux aussi !»

Ésaïe 30.18 : 
Et pourtant, l’Éternel attend le moment de vous faire grâce et il se lèvera pour vous manifester sa compassion, car l’Éternel est un Dieu juste. Heureux tous ceux qui se confient en lui !

Ésaïe 40.2 :
Et parlez au cœur de Jérusalem, annoncez-lui que son temps de corvée est accompli, que son péché est expié, qu’elle a reçu de l’Éternel deux fois le prix de ses péchés !

Ésaïe 45.22 à 25 :
Tournez-vous donc vers moi, et vous serez sauvés, vous tous qui habitez les confins de la terre ! Car moi seul je suis Dieu, il n’y en a pas d’autre. J’en ai fait le serment en jurant par moi-même, ma bouche a prononcé une parole juste qui est irrévocable : Devant moi tout genou ploiera et toute langue prêtera serment par mon nom, disant à mon sujet : “C’est en l’Éternel seul que résident pour moi la justice et la force.” » A lui viendront, honteux, tous ceux qui, contre lui, s’étaient mis en colère. C’est grâce à l’Éternel que tout le peuple d’Israël obtiendra la justice et ils s’en féliciteront.

Ésaïe 50.2 :
Lorsque je suis venu, pourquoi n’y avait-il personne ? Lorsque j’ai appelé, pourquoi nul n’a-t-il répondu ? Croyez-vous que ma main soit devenue trop courte pour délivrer ? Que, pour vous libérer, je n’aurais pas la force ?

Ésaïe 55.6,7 : 
Tournez-vous donc vers l’Éternel, tant qu’on peut le trouver. Adressez-vous à lui tant qu’il est proche ! Que le coupable abandonne sa voie, et l’homme malfaisant ses mauvaises pensées ! Et qu’il revienne à l’Éternel qui aura compassion de lui, à notre Dieu qui lui accordera un pardon généreux.

Ésaïe 63.8 à 10 :
Il avait dit : « Oui, les Israélites, ils sont mon peuple, ce sont des fils qui ne décevront pas. » Et il les a sauvés.  Dans toutes leurs détresses, il a été lui-même dans la détresse, et l’ange qui se tient en sa présence les a sauvés. Dans son amour et dans sa compassion, il les a libérés, il les a soutenus et il les a portés tous les jours d’autrefois Mais eux, ils se sont rebellés et ils ont attristé son Esprit Saint. Dès lors, il s’est changé pour eux en ennemi, et les a combattus.

Ésaïe 65.2,3 :
Oui, j’ai tendu les mains, à longueur de journée, vers un peuple rebelle qui suivait un chemin qui n’est pas bon, au gré de ses pensées, un peuple qui, sans cesse, provoque ma colère ouvertement. Ses habitants offrent des sacrifices dans les jardins sacrés, et brûlent des parfums sur des autels de briques.

Ésaïe 65.12 :
je vous destine au glaive, et vous vous courberez pour passer tous à l’abattoir, puisque j’ai appelé et que vous ne m’avez pas répondu, et puisque j’ai parlé et que vous ne m’avez pas écouté, puisque vous avez fait ce que je trouve mal, et que vous vous êtes complus dans ce qui me déplaît. »

Jérémie 2.17, 19 :
Pourquoi donc tout cela t’arrive-t-il ? N’est-ce pas pour avoir délaissé l’Éternel ton Dieu, alors même qu’il te guidait sur le chemin ? // Car ta méchanceté entraînera ton châtiment, et ta révolte fera venir ta punition. Sache et vois bien combien il est mauvais, combien il est amer de t’être détourné de l’Éternel, ton Dieu, et de ne plus avoir aucun respect pour moi. L’Éternel le déclare, le Seigneur des armées célestes.

Jérémie 3.12 à 14 :  Va, et crie ces paroles, en direction du nord : « Reviens, Israël-l’infidèle ! l’Éternel le demande. Je n’aurai plus pour toi un visage sévère, car je suis bienveillant, l’Éternel le déclare, et je ne serai pas en colère à toujours. 13 Mais reconnais ta faute : c’est contre l’Éternel ton Dieu que tu t’es révoltée et tu as prodigué tes faveurs çà et là à des dieux étrangers sous tous les arbres verts. Et tu ne m’as pas écouté, l’Éternel le déclare. »  Revenez donc, enfants rebelles ! L’Éternel le demande, car c’est moi votre maître. Et je vous prends, un d’une ville et deux d’une famille, pour vous amener à Sion.

Jérémie 3.19, 20 :
Et moi, qui me disais : Je voudrais vous traiter comme des fils ! J’aimerais vous donner un pays de délices, vous faire entrer en possession de ce qu’il y a de plus beau au milieu des nations. Je me disais aussi : Vous m’appellerez : “Père” et vous ne cesserez pas de me suivre. Mais vous m’avez trahi ô communauté d’Israël, comme une femme qui trompe son mari, l’Éternel le déclare.

Jérémie 3.22 :
Revenez donc, enfants rebelles, et je vous guérirai de vos égarements.  Nous voici, nous voici, nous revenons à toi car toi, tu es l’Éternel notre Dieu !

Jérémie 4.1 à 4 :
Si tu reviens, ô Israël, si tu reviens à moi, l’Éternel le déclare, si tu ôtes de devant moi tes abominations, sans plus errer de çà, de là, si tu prêtes serment, disant : “L’Éternel est vivant”, si tu le fais en respectant la vérité dans la droiture et la justice, alors les nations, l’une l’autre, seront bénies par l’Éternel et tireront de lui leur gloire. Car voici ce que l’Éternel déclare aux hommes de Juda et à Jérusalem : Défrichez-vous un champ nouveau, ne semez plus parmi les ronces ! Purifiez-vous pour l’Éternel, circoncisez vos cœurs, ô hommes de Juda, habitants de Jérusalem, car sinon ma colère jaillira comme un feu, et elle brûlera sans que nul ne l’éteigne à cause de la perfidie de vos agissements.

Jérémie 4.14 :
Nettoie ton cœur, Jérusalem, de sa méchanceté et tu seras sauvée. Jusques à quand seras-tu habitée de projets malveillants ?

Jérémie 4.17, 18 :
Tels des gardiens d’un champ, ils sont postés tout autour de Jérusalem car elle s’est révoltée contre moi, l’Éternel le déclare. Voilà ce que te valent ta conduite et tes actes ; tout cela est le fruit de ta méchanceté ! Oui, cela est amer, cela pénètre jusqu’en ton cœur.

Jérémie 4.19, 22 :
Je suis bouleversé, je me tords de douleur, et mon cœur bat très fort ! C’est le tumulte en moi, je ne peux pas me taire car j’ai bien entendu le son du cor, le cri de guerre. Ah ! Mon peuple est stupide ! Il ne me connaît pas, ce sont des enfants insensés qui ne comprennent rien. Ils n’ont d’intelligence que pour faire du mal, mais ils ne savent pas faire ce qui est bien.

Jérémie 5.3 :
O Éternel, tes yeux ne peuvent s’attacher qu’à la fidélité ! Tu as frappé ces hommes, mais ils n’ont pas été touchés ; tu les as écrasés, mais ils ont refusé d’accepter la leçon. Ils ont rendu leur face plus dure que le roc, et ils ont refusé de changer de comportement.

Jérémie 5.7, 9, 11, 12 :
Avec cela pourrais-je encore te pardonner ? Tes enfants m’ont abandonné et ils prêtent serment par ce qui n’est pas Dieu. Moi, je les ai comblés et ils sont adultères ; //Ne dois-je pas intervenir contre des gens pareils, demande l’Éternel, et payer en retour une telle nation ? Car le royaume d’Israël et celui de Juda m’ont bien trahi, l’Éternel le déclare.  « Ils m’ont renié, moi, l’Éternel, ils ont dit : “Il n’existe pas ! Et le malheur ne nous atteindra pas. Nous ne verrons jamais l’épée ou la famine ! Quant aux prophètes ils ne sont que du vent, ils n’ont aucun message. Les malheurs qu’ils annoncent, qu’ils leur soient infligés !

Jérémie 5.14 :
C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur des armées célestes : Puisque vous proférez de tels propos, je vais faire de mes paroles comme un feu dans ta bouche, et de ce peuple, je vais faire comme du bois, et ce feu les consumera.

Jérémie 5.21, 22 :
Ecoutez donc ceci, peuple insensé et sans intelligence : vous avez bien des yeux mais vous ne voyez pas, vous avez des oreilles, mais vous n’entendez pas ! Ne me révérerez-vous pas ? demande l’Éternel. Et ne tremblerez-vous pas devant moi, moi qui ai donné à la mer le sable pour limite, comme une barrière éternelle qu’elle ne franchira jamais ? Elle bouillonne mais elle est impuissante, ses flots mugissent mais ils n’iront pas au-delà.

Jérémie 5.23 à 25 :
Ce peuple-ci, par contre, a un cœur rétif et rebelle ; ils se sont détournés et sont partis ; ils ne disent pas dans leur cœur : “Révérons l’Éternel, lui qui est notre Dieu, il nous donne les pluies, chacune en sa saison, les pluies d’automne et celles du printemps. C’est lui qui nous réserve les semaines fixées pour faire la moisson.” Mais ce sont vos péchés qui ont tout dérangé, ce sont vos fautes qui vous ont privés de ces biens.

Jérémie 6.16, 17, 19 : Voici ce que dit l’Éternel : Tenez-vous sur les routes, regardez ! Informez-vous des sentiers d’autrefois : “Quel est le bon chemin ?” Et puis, suivez-le donc et vous y trouverez du repos pour vous-mêmes. Mais ils ont répondu : “Nous n’y marcherons pas !” Alors j’ai établi des sentinelles parmi vous qui vous ont dit : “Prêtez donc attention au son du cor !” Mais ils ont répondu : “Nous n’écouterons pas” ! Prête attention, ô terre : je vais faire venir sur ce peuple, un malheur, fruit de ses stratagèmes. Car ils n’ont pas voulu écouter mes paroles et ils ont rejeté ma Loi.

Jérémie 7.23  :
Si vraiment vous adoptez une conduite bonne et si vous faites ce qui est bien, si vous rendez de justes jugements dans les procès, si vous vous abstenez d’exploiter l’immigré, l’orphelin et la veuve, de tuer des innocents en ce lieu et d’adorer d’autres dieux pour votre propre malheur, alors je vous ferai habiter dans ce lieu, ce pays que j’ai donné à vos ancêtres depuis toujours et pour toujours.

Jérémie 7.23, 24 :
Mais voici ce que je leur ai commandé : « Écoutez-moi et je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple ; suivez toutes les voies que je vous prescrirai, afin que vous soyez heureux. » Mais eux, ils n’ont pas écouté, non, ils n’ont pas prêté l’oreille. Mais ils se sont conduits selon leurs propres raisonnements et selon les penchants de leur mauvais cœur. Ils sont devenus pires au lieu de devenir meilleurs.

Jérémie 7.25 à 28 : Depuis le jour où vos ancêtres sont sortis d’Égypte jusqu’à aujourd’hui, j’ai envoyé tous mes serviteurs les prophètes, jour après jour, inlassablement. Mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille. Ils ont raidi leur nuque, et ils ont fait plus de mal que leurs ancêtres.  Dis-leur toutes ces choses, mais ils ne t’écouteront pas ; appelle-les, mais ils ne te répondront pas. Alors tu leur diras : Vous êtes une nation qui n’a pas obéi à l’Éternel son Dieu et qui n’a pas voulu accepter sa leçon. La vérité n’est plus, elle a été retirée de leur bouche.

Jérémie 8.4 à 6 :
Tu leur diras : Voici ce que déclare l’Éternel : Si quelqu’un tombe ne se relèvera-t-il pas ? Si quelqu’un se détourne du chemin, n’y reviendra-t-il pas ? Alors pourquoi ce peuple de Jérusalem se détourne-t-il du chemin ? Pourquoi persiste-t-il dans sa mauvaise voie ? Fermement, les gens de ce peuple s’attachent à leurs illusions et ils refusent de revenir à moi.
J’ai, attentivement, écouté ce qu’ils disent : je n’ai pas entendu un mot de vérité ! Il n’y a parmi eux personne qui renonce au mal qu’il a commis, en disant : “Qu’ai-je fait !” Tous poursuivent leur course comme un cheval qui fonce dans la bataille !

Jérémie 11, 7, 8 :
Car j’ai averti vos ancêtres dès le jour où je les ai fait sortir d’Égypte jusqu’à ce jour. Oui, sans me lasser, je les ai bien avertis de m’écouter.
Ils n’ont pas écouté, non, ils n’ont pas prêté l’oreille, mais chacun s’est conduit selon les penchants de son cœur mauvais. Alors j’ai fait venir contre eux tous les maux dont il est question dans l’alliance à laquelle je leur avais commandé d’obéir, puisqu’ils ne l’ont pas appliquée.

Jérémie 12, 8, 9 :
Car le peuple qui m’appartient est devenu pour moi comme un lion de la forêt ; il rugit contre moi ; c’est pourquoi je l’ai pris en haine. Eh quoi ! le peuple qui m’appartient est-il donc devenu pour moi comme un rapace aux couleurs bigarrées pour que, de toutes parts, les autres rapaces l’entourent?

Jérémie 12, 15 à 17 :
Pourtant, après les avoir arrachés, j’aurai de nouveau pitié d’eux, et je les ferai retourner chacun dans son domaine, chacun dans son pays. Et s’ils apprennent à se comporter comme mon peuple, s’ils prêtent serment par mon nom, disant : « L’Éternel est vivant », comme ils ont appris à mon peuple à jurer par Baal, alors ils auront une place au milieu de mon peuple. Mais s’ils n’écoutent pas, j’arracherai une telle nation définitivement et je la détruirai, l’Éternel le déclare.

Jérémie 13, 10, 11 :
Ce peuple de méchants qui refuse de m’écouter, qui suit les penchants de son cœur, qui s’attache aux dieux étrangers pour leur vouer un culte et se prosterner devant eux, deviendra semblable à cette ceinture qui n’est plus bonne à rien. Car, comme la ceinture est attachée à la taille d’un homme, ainsi je m’étais attaché toute la communauté d’Israël et toute celle de Juda l’Éternel le déclare pour qu’elles deviennent pour moi mon peuple et mon honneur, un sujet de louange, une parure. Mais ils ne m’ont pas écouté.

Jérémie 13, 15 à 17 :
Écoutez et prêtez l’oreille et ne soyez pas orgueilleux ! C’est l’Éternel qui parle. Rendez gloire à l’Éternel, votre Dieu, avant qu’il fasse venir les ténèbres et que vos pieds trébuchent sur les montagnes où la nuit est tombée. Vous, vous attendez la lumière : il la transformera en profondes ténèbres ; oui, il la changera en un sombre nuage. Si vous n’écoutez pas, je pleurerai secrètement sur votre orgueil, mes yeux ruisselleront de larmes, car le troupeau de l’Éternel va être déporté.

Jérémie 18, 7 à 10 :
Une fois, je décrète de déraciner une nation ou un royaume, de le renverser et d’amener sa ruine. Mais si cette nation que j’ai menacée cesse de mal agir, je renoncerai à lui envoyer le malheur que j’avais projeté contre elle. Et si, par contre, je parle de construire et de planter telle nation, ou tel royaume, mais que cette nation fait ce que je considère comme mal, et ne m’écoute pas, je renoncerai au bien que j’avais parlé de lui faire.

Jérémie 18, 11, 12 :
Dis donc maintenant aux Judéens et aux habitants de Jérusalem : Voici ce que déclare l’Éternel : Moi je façonne votre malheur, et j’ai des projets contre vous. Que chacun de vous abandonne donc sa conduite mauvaise, qu’il se comporte et qu’il agisse d’une bonne manière. Mais ils te répondront : « C’est peine perdue, nous ferons à notre tête et chacun suivra les penchants de son cœur mauvais.

Jérémie 21, 8,9 :
Puis, tu diras à ce peuple : Voici ce que déclare l’Éternel : Je vous donne le choix entre le chemin de la vie et celui de la mort. Celui qui restera dans cette ville mourra par l’épée, par la famine ou par la peste. Mais celui qui en sortira pour se rendre aux Chaldéens qui vous assiègent aura la vie sauve ; il aura au moins gagné cela.

Jérémie 22, 21 :
Je t’avais avertie au temps de ta prospérité mais tu as déclaré :
“Je n’écouterai pas.” C’est ainsi que tu t’es conduite dès ta prime jeunesse : et tu ne m’as pas écouté !

Jérémie 25, 4,5 : 
L’Éternel vous a envoyé, sans se lasser, tous ses serviteurs les prophètes ; mais vous n’avez ni écouté ni prêté attention à son message. Ils vous disaient : « Que chacun de vous abandonne sa mauvaise conduite et ses actes mauvais ! Alors vous demeurerez dans le pays que l’Éternel vous a donné, à vos ancêtres et à vous, depuis toujours et pour toujours.

Jérémie 25, 7, 8 : Mais vous ne m’avez pas écouté, déclare l’Éternel, et vous m’avez irrité par les idoles que vous vous êtes fabriquées, pour votre propre malheur. C’est pourquoi, voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes : Puisque vous n’avez pas écouté mes paroles…

Jérémie 26, 13 :
Maintenant, adoptez une conduite bonne et agissez selon ce qui est bien et obéissez à l’Éternel, votre Dieu, alors l’Éternel renoncera au malheur dont il vous a menacés.

Jérémie 32, 33 :
Ils m’ont tourné le dos au lieu de regarder vers moi, alors que je n’ai cessé de les instruire, sans me lasser. Mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas accepté l’éducation.

Jérémie 35, 14, 15 :
Les descendants de Yonadab, fils de Rékab, ont respecté les ordres que leur ancêtre leur a donnés : il leur avait défendu de boire du vin et ils n’en ont jamais bu jusqu’à ce jour, pour se conformer à l’ordre de leur ancêtre. Et moi, je n’ai cessé de vous parler, mais vous ne m’avez pas obéi. Je vous ai envoyé sans me lasser, tous mes serviteurs les prophètes pour vous dire :
« Abandonnez votre conduite mauvaise, faites le bien, cessez de courir après d’autres dieux pour leur rendre un culte, et vous demeurerez dans le pays que je vous ai donné, à vous comme à vos ancêtres. » Mais vous n’avez pas prêté attention et ne m’avez pas écouté.

Jérémie 36, 3, 7 :
Lorsque les gens de Juda entendront tous les maux que j’ai décidé de leur infliger, peut-être chacun d’eux abandonnera-t-il sa conduite mauvaise, et alors je pardonnerai leurs fautes et leurs péchés.
Peut-être se mettront-ils alors à supplier l’Éternel et chacun d’eux abandonnera-t-il sa conduite mauvaise, puisque l’Éternel a menacé ce peuple avec une grande colère et une forte indignation.

Jérémie 44, 4 à 6 :
Pourtant, sans me lasser, je vous ai envoyé tous mes serviteurs les prophètes pour vous dire : « Ne commettez donc pas ces choses abominables qui me sont en horreur. » Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté attention mais ont refusé d’abandonner leurs actes mauvais et ils ont continué à offrir des parfums à d’autres dieux. Aussi mon indignation et ma colère ont éclaté contre eux et elles ont consumé les villes de Juda et les rues de Jérusalem, qui ont été dévastées et sont devenues des tas de ruines, comme c’est actuellement le cas.

Jérémie 44, 22, 23 :
L’éternel n’a pas pu supporter plus longtemps vos agissements mauvais et les actes abominables que vous avez commis. Voilà pourquoi votre pays est devenu un champ de ruines, une terre dévastée et maudite où personne n’habite plus, comme c’est actuellement le cas. C’est parce que vous avez offert ces parfums et que vous vous êtes rendus coupables envers l’Éternel, parce que vous n’avez pas écouté l’Éternel et que vous n’avez pas vécu dans l’obéissance à sa Loi, à ses ordonnances et ses prescriptions, que ce malheur vous a atteints, comme c’est actuellement le cas.

Lamentations 3. 33 à 36 : 
Ce n’est pas de bon cœur qu’il humilie et qu’il afflige les humains. Lorsque l’on foule aux pieds tous les prisonniers du pays, lorsque l’on viole le droit d’un homme sous les yeux mêmes du Très-Haut, et lorsque l’on opprime quelqu’un dans son procès, le Seigneur ne le voit-il pas ?

Ézéchiel 2.4, 5, 7 : 
Ce sont des enfants à la tête dure et au cœur endurci. Je t’envoie vers eux et tu leur diras : ‘Voici ce que dit le Seigneur, l’Éternel.’ Qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas – en effet, c’est une communauté de rebelles –
ils sauront ainsi qu’il y a un prophète au milieu d’eux. Quant à toi, fils de l’homme, n’aie pas peur d’eux, n’aie pas peur de leurs discours, même si tu as pour compagnie des ronces et des épines et que tu habites avec des scorpions. N’aie pas peur de leurs discours et ne te laisse pas effrayer par eux, même si c’est une communauté de rebelles. Tu leur diras mes paroles, qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas. En effet, ce sont des rebelles.

Ézéchiel 7.27 :
Le roi prendra le deuil, le prince aura la consternation pour habit, les mains de la population du pays seront tremblantes. Je les traiterai en fonction de leur conduite, je les jugerai d’après leurs jugements, et ils reconnaîtront que je suis l’Éternel.

Ézéchiel 14.6 :
C’est pourquoi, annonce à la communauté d’Israël : ‘Voici ce que dit le Seigneur, l’Éternel: Revenez à moi et abandonnez vos idoles, abandonnez toutes vos pratiques abominables !

Ézéchiel 14.23 :  
Ils vous consoleront, quand vous découvrirez leur conduite et leurs agissements, et vous reconnaîtrez que ce n’est pas sans raison que je traite cette ville comme je la traite, déclare le Seigneur, l’Éternel.»

Ézéchiel 15.21, 22 :
Si le méchant renonce à tous les péchés qu’il a commis, s’il respecte toutes mes prescriptions et applique le droit et la justice, il vivra, il ne mourra pas. Toutes les transgressions qu’il a commises seront oubliées. Il vivra grâce à la justice qu’il a pratiquée. Est-ce que je prends plaisir à voir le méchant mourir ? déclare le Seigneur, l’Éternel. N’est-ce pas plutôt à le voir changer de conduite et vivre ?

Ézéchiel 20.13 à 17 :
Cependant, la communauté d’Israël s’est révoltée contre moi dans le désert. Ils n’ont pas suivi mes prescriptions et ils ont rejeté mes règles, celles que l’homme doit mettre en pratique afin de vivre par elles, et ils ont violé sans retenue mes sabbats. Alors j’ai parlé de déverser ma fureur sur eux dans le désert pour les exterminer, mais j’ai agi à cause de mon nom, afin qu’il ne soit pas déshonoré aux yeux des nations. En effet, c’était sous leurs yeux que je les avais fait sortir d’Égypte. Dans le désert, je me suis donc engagé envers eux à ne pas les conduire dans le pays que je leur avais destiné, pays où coulent le lait et le miel, le plus beau de tous les pays. En effet, mes règles, ils les rejetaient ; mes prescriptions, ils ne les suivaient pas ; mes sabbats, ils les violaient. C’est que leur cœur restait attaché à leurs idoles. Néanmoins, j’ai porté un regard de pitié sur eux et je ne les ai pas détruits, je ne les ai pas achevés dans le désert.

Ézéchiel 20.18 à 22 :
Alors j’ai dit à leurs fils dans le désert : ‘Ne suivez pas les prescriptions de vos pères, ne respectez pas leurs règles et ne vous rendez pas impurs par leurs idoles ! C’est moi, l’Éternel, qui suis votre Dieu. Suivez mes prescriptions, respectez mes règles et mettez-les en pratique! Faites de mes sabbats des jours saints et qu’ils soient entre moi et vous un signe auquel on reconnaisse que je suis l’Éternel, votre Dieu !’  »Cependant, les fils se sont révoltés contre moi. Ils n’ont pas suivi mes prescriptions, ils n’ont pas respecté et appliqué mes règles, celles que l’homme doit mettre en pratique afin de vivre par elles, et ils ont violé mes sabbats. Alors j’ai parlé de déverser ma fureur sur eux, d’aller jusqu’au bout de ma colère contre eux dans le désert, mais je me suis retenu et j’ai agi à cause de mon nom, afin qu’il ne soit pas déshonoré aux yeux des nations. En effet, c’était sous leurs yeux que je les avais fait sortir d’Égypte.

Ézéchiel 20.31 :
En présentant vos offrandes, en faisant passer vos enfants par le feu, vous vous rendez impurs, aujourd’hui encore, en l’honneur de toutes vos idoles. Et moi, je devrais me laisser consulter par vous, communauté d’Israël ? Aussi vrai que je suis vivant, déclare le Seigneur, l’Éternel, je ne me laisserai pas consulter par vous.

Ézéchiel 23.35 :
C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur, l’Éternel : Puisque tu m’as oublié, puisque tu m’as rejeté, supporte toi-même les conséquences de tes crimes et de tes prostitutions !

Ézéchiel 28.2 à 5, 7, 9 :
Fils de l’homme, annonce au chef de Tyr : » Voici ce que dit le Seigneur, l’Éternel : Ton cœur s’est enorgueilli et tu as dit: ‘Je suis un dieu, je suis assis sur le trône de Dieu, au cœur de la mer!’ Pourtant tu n’es qu’un homme et non un dieu, mais tu te considères au même niveau que Dieu !
Tu te crois plus sage que Daniel, aucun mystère n’est trop grand pour toi. Par ta sagesse et ton intelligence, tu t’es acquis des richesses ; tu as amassé de l’or et de l’argent dans tes trésors. Par la grandeur de ta sagesse et par ton commerce, tu as augmenté tes richesses, et ton cœur s’est enorgueilli à cause d’elles.
Je vais faire venir contre toi des étrangers, les plus violents parmi les nations. Ils tireront leur épée pour s’attaquer à ta belle sagesse et ils saliront ta splendeur. // Diras-tu vraiment : ‘Je suis Dieu’ en face de celui qui te tue ? Tu ne seras qu’un homme et non un dieu, entre les mains de ceux qui te transperceront !

Ézéchiel 33.4 à 6 :
…mais que celui qui entend le son de la trompette ne se laisse pas avertir et se laisse surprendre par l’épée, il sera seul responsable de sa mort.  Il a entendu le son de la trompette mais ne s’est pas laissé avertir ; son sang retombera donc sur lui. Si en revanche il se laisse avertir, il sauvera sa vie.
Si la sentinelle voit venir l’épée et ne sonne pas de la trompette, si le peuple n’est pas averti et que l’épée vienne prendre la vie à quelqu’un, cette personne mourra à cause de ses fautes, mais je réclamerai son sang à la sentinelle.’

Ézéchiel 33.11, 14 :
Dis-leur : « Aussi vrai que je suis vivant, le Seigneur, l’Éternel, le déclare, je ne prends aucun plaisir à la mort du méchant, mais je désire qu’il abandonne sa mauvaise conduite et qu’il vive. Détournez-vous, détournez-vous donc de votre mauvaise conduite ! Pourquoi devriez-vous mourir, gens d’Israël ? »
Et quand bien même j’aurais dit au méchant : « Tu vas mourir », s’il abandonne ses fautes et fait ce qui est droit et juste, il vivra.

Ézéchiel 34.12 à 14 :
Comme un berger va à la recherche de son troupeau le jour où il le trouve dispersé, ainsi j’irai à la recherche de mes brebis et je les arracherai de tous les lieux où elles ont été dispersées en un jour de brouillard et de ténèbres. Je les ferai sortir de chez les peuples et je les rassemblerai des divers pays, je les ramènerai dans leur propre pays pour les faire paître sur les montagnes d’Israël, près des cours d’eau et dans tous les lieux habités du pays. Je les ferai paître dans de bons pâturages, et elles auront leur lieu de séjour sur les hautes montagnes d’Israël ; elles reposeront dans une belle prairie et elles se nourriront dans de gras pâturages sur les montagnes d’Israël.

Ézéchiel 34.16 à 18 :
Je chercherai la brebis qui sera perdue, je ramènerai celle qui se sera égarée, je panserai celle qui est blessée, et je fortifierai celle qui est malade. Mais je détruirai celle qui est grasse et forte : je les ferai paître avec équité.
Et vous, mon troupeau, voici ce que le Seigneur, l’Éternel, déclare : Je prononcerai mon jugement entre brebis et brebis, et entre béliers et boucs. Ne vous suffisait-il pas de paître dans un bon pâturage ? Fallait-il encore que vous fouliez sous vos pattes ce qui restait à brouter ? Ne pouviez-vous pas vous contenter de boire une eau limpide ? Fallait-il troubler de vos pattes ce qui en restait ?

Ézéchiel 34.31 :
Vous, mes brebis, vous qui faites partie du troupeau de mon pâturage, vous êtes des humains et moi, je suis votre Dieu, le Seigneur, l’Éternel, le déclare.

Ézéchiel 37.4 à 10 :
Puis il me dit : Prophétise sur ces ossements-là et dis-leur : « Ossements desséchés ! Écoutez ce que dit l’Éternel ! Voici ce que vous déclare le Seigneur, l’Éternel : Je vais faire venir en vous l’Esprit et vous revivrez. Je mettrai sur vous des nerfs, je vous revêtirai de chair, je vous recouvrirai de peau, je mettrai en vous l’Esprit et vous revivrez. Et vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel. »  Je prophétisai donc comme j’en avais reçu l’ordre. Et tandis que je prophétisais, il y eut soudain un bruit, puis un mouvement se produisit et les os se rapprochèrent les uns des autres. Et, pendant que je regardais, voici qu’il se formait sur eux des nerfs et de la chair et que de la peau venait les recouvrir, mais il n’y avait pas d’esprit en eux.  Alors l’Éternel me dit : Fils d’homme, prophétise à l’adresse de l’Esprit, prophétise et dis à l’Esprit : « Voici ce que déclare le Seigneur, l’Éternel : Esprit, viens des quatre coins du ciel et souffle sur ces morts pour qu’ils revivent. »  Je prophétisai donc comme il me l’avait ordonné. Alors, l’Esprit entra en eux et ils reprirent vie, ils se dressèrent sur leurs pieds et ce fut une immense armée.

Ézéchiel 39.23, 24 :
Et les autres peuples sauront que si la communauté d’Israël a été menée en exil, c’est parce qu’elle avait péché, c’est parce que ses membres m’ont été infidèles. Je me suis détourné d’eux et je les ai livrés au pouvoir de leurs ennemis, et ils sont tous tombés sous les coups de l’épée. C’est parce qu’ils se sont rendus impurs et ont transgressé ma loi que je les ai traités ainsi et que je me suis détourné d’eux.

Daniel 1.8, 9 :
Daniel prit dans son cœur la résolution de ne pas se rendre impur en consommant les mets du roi et en buvant de son vin. Il supplia le chef du personnel de ne pas l’obliger à se rendre impur. Et Dieu lui accorda la faveur du chef du personnel et lui fit trouver en lui quelqu’un de compréhensif.

Daniel 5.22 :
Et toi, son fils, Balthazar, tu savais tout cela, et cependant tu n’as pas adopté une attitude humble.

Daniel 9.5 à 7 :
nous avons péché, nous avons mal agi, nous nous sommes rendus coupables et nous nous sommes révoltés contre toi en nous détournant de tes commandements et de tes lois. Nous n’avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos ancêtres et à tout le peuple du pays. Toi, Seigneur, tu es juste, et nous, nous rougissons de honte. C’est bien le cas aujourd’hui des Judéens, des habitants de Jérusalem et de tout Israël, de ceux qui sont près et de ceux qui sont loin, dispersés dans tous les pays où tu les as chassés à cause de leurs infidélités à ton égard.

Daniel 9.8 à 11 :
Nous n’avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos ancêtres et à tout le peuple du pays. Toi, Seigneur, tu es juste, et nous, nous rougissons de honte. C’est bien le cas aujourd’hui des Judéens, des habitants de Jérusalem et de tout Israël, de ceux qui sont près et de ceux qui sont loin, dispersés dans tous les pays où tu les as chassés à cause de leurs infidélités à ton égard. Seigneur, la honte est sur nous, sur nos rois, sur nos chefs et sur nos ancêtres, parce que nous avons péché contre toi.  Mais toi, Seigneur notre Dieu, tu as de la compassion et tu pardonnes, alors que nous nous sommes révoltés contre toi. Nous ne t’avons pas obéi, Éternel notre Dieu, nous n’avons pas vécu selon les lois que tu nous as données par tes serviteurs les prophètes. Tout le peuple d’Israël a transgressé ta Loi et s’est détourné pour ne pas entendre ta voix. Alors la malédiction et toutes les imprécations inscrites dans la Loi de Moïse, ton serviteur, se sont déversées sur nous, parce que nous avons péché contre Dieu.

Osée 8.7 :
Ils ont semé le vent, ils moissonneront la tempête : “Blé sans épi ne produira pas de farine.” Et même s’il en produisait, ce sont des étrangers qui la dévoreraient.

Osée 11.2, 7 :
Plus on l’a appelé, plus il s’est éloigné   de ceux qui l’appelaient. C’est aux Baals qu’il sacrifie, aux idoles taillées qu’il offre de l’encens. //
Mon peuple est décidé à me tourner le dos. On les appelle à se tourner vers le Très-Haut, mais jamais aucun d’eux ne daigne élever le regard.

Osée 11.8, 9 :
Comment pourrais-je t’abandonner, ô Ephraïm ? Comment pourrais-je te livrer, ô Israël, te traiter comme Adma, ou te rendre semblable à Tseboïm ? Mon cœur est tout bouleversé, je suis tout ému de pitié.  Non, je n’agirai pas selon mon ardente colère, je ne détruirai pas de nouveau Ephraïm ; parce que moi, moi, je suis Dieu, je ne suis pas un homme, et je suis saint,  moi qui suis au milieu de vous ; et je ne viendrai pas  animé de colère .

Osée 14.2, 3 : 
Reviens donc, Israël, à l’Éternel, ton Dieu, car ce sont tes péchés qui ont causé ta chute.  Préparez vos paroles et revenez à l’Éternel, et dites-lui :
« Pardonne toute faute, et prends en bonne part que nous t’offrions en retour, en sacrifice, l’hommage de nos lèvres, en guise de taureaux.

Joël 14.12 à 14 : 
Mais maintenant encore, l’Éternel le déclare, revenez donc à moi, revenez de tout votre cœur, avec le jeûne, avec des larmes et des lamentations.  Déchirez votre cœur, et non vos vêtements, et revenez à l’Éternel, lui qui est votre Dieu. Car il est plein de grâce, il est compatissant et lent à la colère, il est riche en amour et il renonce volontiers au malheur dont il avait menacé.  Qui sait ? Peut-être l’Éternel se ravisera-t-il et changera-t-il lui aussi de ligne de conduite. Qui sait s’il ne laissera pas derrière lui une bénédiction pour que vous puissiez faire des offrandes, des libations à l’Éternel, lui qui est votre Dieu ?

Joël 4.16, 17 :
Il rugit, l’Éternel, depuis Sion et, de Jérusalem, il donne de la voix, et le ciel et la terre sont ébranlés. Mais l’Éternel est un refuge pour son peuple. Il est une retraite pour les Israélites.  Et vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel, votre Dieu, qui réside en Sion, mon saint mont. Jérusalem sera un sanctuaire : et plus jamais, les étrangers n’y passeront.

Amos 1.6, 9, 11, 13 :
L’Éternel dit ceci : Gaza a perpétré de nombreux crimes ; il a dépassé les limites. Voilà pourquoi je ne reviendrai pas sur l’arrêt que j’ai pris, car ils ont déporté des gens en masse pour les livrer à Édom comme esclaves.  L’Éternel dit ceci : Tyr a commis de nombreux crimes ; il a dépassé les limites. Voilà pourquoi je ne reviendrai pas sur l’arrêt que j’ai pris, car ils ont livré à Edom des déportés en masse, ils n’ont fait aucun cas de l’alliance qui les liait au peuple frère.  L’Éternel dit ceci : Édom a perpétré de nombreux crimes ; il a dépassé les limites. Voilà pourquoi je ne reviendrai pas sur l’arrêt que j’ai pris, car il a poursuivi le peuple frère avec l’épée, en étouffant toute pitié, et il n’a pas cessé de le meurtrir avec colère et de nourrir sans fin sa rage invétérée.  L’Éternel dit ceci : Les Ammonites ont perpétré de nombreux crimes ; ils ont dépassé les limites. Voilà pourquoi je ne reviendrai pas sur l’arrêt que j’ai pris, parce qu’ils ont ouvert le ventre des femmes qui étaient enceintes en Galaad, en recherchant à agrandir leur territoire.

Amos 2.1, 4, 6 :
L’Éternel dit ceci : Moab a perpétré de nombreux crimes ; il a dépassé les limites. Voilà pourquoi je ne reviendrai pas sur l’arrêt que j’ai pris, // L’Éternel dit ceci : Juda a perpétré de nombreux crimes ; il a dépassé les limites. Voilà pourquoi je ne reviendrai pas sur l’arrêt que j’ai pris, car ils ont méprisé la Loi de l’Éternel et n’ont pas obéi à ses commandements. Ils se sont égarés en suivant les faux dieux qu’autrefois leurs ancêtres avaient déjà suivis.  L’Éternel dit ceci : Israël a commis de nombreux crimes ; il a dépassé les limites. Voilà pourquoi je ne reviendrai pas sur l’arrêt que j’ai pris.//

Amos 2.10 :
Pourtant, moi je vous ai fait sortir d’Égypte et je vous ai conduits pendant quarante ans au désert pour que vous possédiez le pays des Amoréens.

Amos 3.2 :
Je vous ai choisis, et vous seuls, de toutes les familles de la terre, aussi vous châtierai-je pour tous vos crimes.

Amos 4.6, 8 à 11 :
Moi, je vous ai laissés le ventre vide dans toutes vos cités, j’ai fait manquer de pain dans toutes vos bourgades. Malgré cela, vous ne revenez pas à moi, l’Éternel le déclare.  Les gens de deux ou de trois villes se traînaient vers une autre en quête d’eau à boire, sans pouvoir étancher leur soif. Malgré cela, vous ne revenez pas à moi, l’Éternel le déclare.  Et je vous ai frappés par la rouille et la nielle, et puis j’ai desséché vos jardins et vos vignes ; vos figuiers et vos oliviers ont été dévorés par les criquets. Malgré cela, vous ne revenez pas à moi, l’Éternel le déclare.  Et j’ai déchaîné contre vous la peste comme je l’avais fait contre l’Égypte, j’ai tué par l’épée vos jeunes gens, tandis que vos chevaux ont été capturés. J’ai fait monter à vos narines la puanteur des morts tombés dans votre camp. Malgré cela, vous ne revenez pas à moi, l’Éternel le déclare. J’ai produit parmi vous des bouleversements comme j’en ai produit à Sodome et Gomorrhe, et vous avez été comme un tison arraché à un incendie. Malgré cela, vous ne revenez pas à moi, l’Éternel le déclare.

Amos 4.12 à 13 :
C’est pourquoi, Israël, tu vas voir comment je vais te traiter ! Et puisque je vais te traiter ainsi, prépare-toi, toi, Israël, à rencontrer ton Dieu !  Car c’est lui qui a formé les montagnes, qui a créé le vent. C’est lui qui fait connaître à l’homme sa pensée, lui qui au moment de l’aurore fait venir des ténèbres, lui qui marche sur les sommets, les hauteurs de la terre. Son nom est l’Éternel, Dieu des armées célestes.

Amos 5.4
Voici ce que dit l’Éternel au peuple d’Israël : Tournez-vous donc vers moi et vous vivrez.

Amos 5.14,15
Efforcez-vous de faire ce qui est bien et non ce qui est mal, et vous vivrez et qu’ainsi l’Éternel, Dieu des armées célestes, soit vraiment avec vous, ainsi que vous le prétendez.  Haïssez donc le mal, aimez ce qui est bien, et rétablissez le droit en justice. Alors, peut-être l’Éternel, Dieu des armées célestes, aura-t-il compassion du reste des descendants de Joseph.

Abdias 1.3 :
Car ton orgueil t’égare, toi qui as ta demeure dans les creux du rocher. Toi dont l’habitation est haut perchée, tu te dis en toi-même : « Qui m’en fera descendre ? »

Jonas 3.10 : 
Lorsque Dieu constata comment les Ninivites réagissaient et abandonnaient leur mauvaise conduite, il renonça à faire venir sur eux le malheur dont il les avait menacés : il s’en abstint.

Jonas 4.2 :
Il adressa cette prière à l’Éternel : Ah, Éternel ! Je l’avais bien dit quand j’étais encore dans mon pays. Et c’est pour prévenir cela que je me suis enfui à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu plein de grâce et de compassion, lent à te mettre en colère et riche en amour, et que tu renonces volontiers à faire venir le malheur que tu as annoncé.

Michée 6.8 : 
On te l’a enseigné, ô homme, ce qui est bien et ce que l’Éternel attend de toi : c’est que tu te conduises avec droiture, que tu prennes plaisir à la bonté et que tu vives dans l’humilité avec ton Dieu .

Nahum 1.3 :
D’un côté, l’Éternel est lent à la colère, sa puissance est immense, mais il ne laisse pas le coupable impuni. L’Éternel fraie sa route dans l’ouragan et la tempête, et les nuées sont la poussière que soulèvent ses pieds.

Nahum 1.7 :
Mais l’Éternel est bon, il est un sûr abri au jour de la détresse et il prend soin de ceux qui
se confient en lui.

Sophonie 2.2,3 :
avant que le décret soit publié, que le jour passe comme la balle au vent ! N’attendez pas que se fasse sentir sur vous l’ardeur de la colère de l’Éternel, que vous atteigne le jour de la colère de l’Éternel.  Tournez-vous donc vers l’Éternel, vous tous les humbles du pays, vous qui faites ce qui est droit, cherchez à accomplir ce qui est juste. Efforcez-vous d’être humbles ; peut-être serez-vous mis à l’abri au jour de la colère de l’Éternel.

Sophonie 3.2 :
Elle ne m’a pas écouté et n’a pas accepté les avertissements ; elle n’a pas mis sa confiance en l’Éternel, son Dieu, elle ne s’est pas approchée de lui.

Sophonie 3.7 :
Je m’étais dit alors : « Ainsi tu me craindras et tu accepteras les avertissements et, ainsi, ta demeure ne sera pas détruite. »
Que de fois j’ai sévi contre elle ! Mais eux, dès le matin, ils se sont empressés de commettre le mal dans tout ce qu’ils faisaient.

Sophonie 3.9 :
Puis je transformerai les lèvres de gens d’autres peuples et je les rendrai pures pour qu’ils invoquent l’Éternel et qu’ils le servent tous d’un commun accord.

Sophonie 3.16,17 :
En ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Sois sans crainte, Sion ! Ne baisse pas les bras, car l’Éternel ton Dieu est au milieu de toi un guerrier qui te sauve. Il sera transporté de joie à ton sujet et il te renouvellera dans son amour pour toi. Oui, il sera dans l’allégresse à ton sujet et poussera des cris de joie.

Zacharie 7.9 à 13 :
Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes : Rendez des jugements conformes à la vérité, agissez les uns envers les autres avec amour et compassion. N’exploitez pas la veuve et l’orphelin, ni l’immigré et les démunis, et ne tramez aucun mal les uns contre les autres.  Mais ils ont refusé d’écouter : ils se sont rebellés et se sont bouché les oreilles pour ne pas entendre. Ils ont rendu leur cœur aussi dur que le diamant pour ne pas entendre la Loi et les paroles que le Seigneur des armées célestes leur avait adressées par l’intermédiaire des prophètes d’autrefois qui parlaient sous l’action de l’Esprit. Alors le Seigneur des armées célestes s’est mis dans une grande colère, et il a dit : Puisque je les ai appelés, et qu’ils ne m’ont pas écouté, à leur tour ils appelleront, et je ne les écouterai pas.

Malachie 2.4 :
Et vous reconnaîtrez que je vous ai donné cet avertissement afin que mon alliance avec Lévi subsiste, déclare l’Éternel, le Seigneur des armées célestes.

Malachie 2.8,9 :
Mais vous vous êtes écartés du bon chemin : par votre enseignement, vous avez fait tomber beaucoup de gens dans le péché. Oui, vous avez rompu l’alliance conclue avec Lévi, déclare l’Éternel, le Seigneur des armées célestes. Alors, de mon côté, je vous ai livrés au mépris et au dédain de tout le peuple, puisque vous, vous ne suivez pas les voies que j’ai prescrites et que vous avez montré de la partialité quand vous donnez vos instructions.

Malachie 3.6,7 :
Moi, je suis l’Éternel et je n’ai pas changé. À cause de cela, descendants de Jacob, vous n’avez pas encore été exterminés. Depuis le temps de vos ancêtres, vous vous détournez de mes lois et vous n’y obéissez pas. Revenez donc à moi, et moi, je reviendrai à vous, déclare l’Éternel, le Seigneur des armées célestes. Et vous dites : « En quoi devons-nous revenir ? »

 

 

 

 

Zoom sur le plan de Dieu

Dieu a une seule volonté : offrir le salut à tous les hommes, il les a créés pour cela, et il souhaite qu’ils soient libres de l’accueillir ! Oui, mais la question est : Tous ne sont pas sauvés, alors le plan de Dieu aurait échoué, ce qui est inacceptable ?! Mais non, ne confondons pas plan et volonté. Continuer à lire … « Zoom sur le plan de Dieu »