Petit billet aux élus électeurs

A l’occasion du 2e tour des Présidentielles 2022 en France, des prises de position de chrétiens nous sont parvenues pour nous influencer. En général, des réflexions judicieuses, ignorant d’autres qui auraient peut-être dû être prises en considération aussi. Malaise.
Voici ce qui m’a donné une grande sérénité…

Philippiens 3.20, 21  : Notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses.

1 Timothée 6 13 à 16 : Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus-Christ, qui fit une belle confession devant Ponce Pilate, de garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus Christ,  que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs,  qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen !

Forts de ces certitudes, croyons dans le Dieu souverain, qui donne la force à ses enfants de vivre avec lui dans les conditions les plus extrêmes de deuil, de maladie, de persécutions. Ne donnera-t-il pas cette même sérénité à ses élus français de 2022 ?   Ne pourrons-nous pas vivre notre foi sous n’importe quel régime politique qui sortira vainqueur des urnes ?
Nous avons les yeux rivés sur un autre royaume et un autre roi, et avons le devoir de le représenter toujours mieux dans ce monde !

Avec affection, Claude

Complément

15 prières pour le président fraîchement réélu
(article de Guillaume Bourin du lendemain des élections)

Pour avoir un aperçu des derniers articles parus, cliquez  i c i 
Pour être avertis à chaque nouvelle parution d’article,

abonnez-vous ! Voir   i c i 
Si vous avez apprécié cet article, pourquoi ne pas le partager ?

4 réflexions sur « Petit billet aux élus électeurs »

  1. Il y a d’une part, l’ancrage de notre espérance, les exhortations à demeurer fermes dans dans ancrage. D’autre part, une réalité dans laquelle nous sommes appelés à vivre, réalité dont il est bien malaisé d’en cerner les composantes. Concrètement, l’écoute attentive de la Parole, et sa mise en pratique nous permettent de choisir et garder la bonne part, celle qui fait que nos cœurs ne se troublent pas. Et nous pouvons persévérer à prier pour les autorités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s