Lire l’A T dans la nouvelle Alliance -1 (CS)

Certains exposent l’Ancien Testament comme s’ils étaient encore sous le régime de l’ancienne Alliance. D’autres méprisent la  première partie de la Bible sous prétexte que nous ne sommes plus sous la loi, mais sous la grâce ! Je vous propose de faire le point et de vous fournir un petit outil simple de décryptage des Écritures… (dans un 2e article :  Lire l’AT dans la nouvelle Alliance -2 (CS)

2021-04-07

Commençons par examiner 5 affirmations, pour lesquelles je vous livre ma perception actuelle, que je vous demande de la confronter aux Écritures.

1. Le NT a remplacé l’AT  ? 

Quand quelqu’un remplace son testament par un nouveau chez le notaire, c’est qu’il a changé d’avis ! Avons-nous un Dieu qui s’est ravisé, qui doit se corriger ? La Bible elle-même ne se présente-t-elle pas comme un tout homogène ?

Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.  2 Timothée 3.16, 17

150 fois, nous trouvons dans le NT l’expression « Il est écrit » et les apôtres le citaient constamment. – Jésus citait abondamment l’AT : « il est écrit », ou «n’avez-vous pas lu dans les Écritures».

Négliger l’Ancien Testament, n’est-ce pas se priver de la moitié du testament écrit de Dieu ? Encore faut-il le lire avec les yeux de la nouvelle Alliance et non avec ceux du peuple juif qui refuse le Messie Jeshua. La nouvelle Alliance par le sang versé par Jésus doit nécessairement changer notre compréhension de ce que nous lisons. Nous développerons ce point dans l’article suivant.

2. Jeshua (Jésus) a remplacé Yahweh ? 

Au commencement était la Parole. Et la Parole était auprès de Dieu et la Parole était Dieu  » (Jean 1,1).Christ est Parole de Dieu avant même que la Parole de Dieu ne soit consignée dans les Écritures.

En Ésaïe 44.6, Dieu se présente ainsi : « Je suis l’Éternel qui te rachète, je suis le premier et le dernier. En dehors de moi, il n’y a pas de Dieu. »
En Apocalypse 1.17,  c’est le Seigneur Jésus qui dit : « N’aie pas peur. Je suis le premier et le dernier, le vivant. J’étais mort et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je détiens les clés de la mort et du séjour des morts. »

Le mystère de la Trinité nous dépassera toujours, mais nous devons savoir que le Dieu de l’Ancien Testament et celui du Nouveau Testament, c’est exactement le même ! Il était Père, Fils, Saint-Esprit dans l’ancienne Alliance, il l’est resté !

3. La grâce a remplacé la loi ? 

Si le Dieu de l’ancienne Alliance était celui de la nouvelle, peut-il avoir présenté un mode de salut si différent aux pécheurs ?  Jésus avertit en Matth. 5. 17, 18 : 

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.  En effet, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre n’auront pas disparu, pas une seule lettre ni un seul trait de lettre ne disparaîtra de la loi avant que tout ne soit arrivé. 

Et au v 20 :

Je vous le dis, si votre justice ne dépasse pas celle des spécialistes de la loi et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.

D’autre part, David ne connaissait-il pas un Dieu de grâce, quand il s’écriait au Psaume 51.3-5 :

Ô Dieu, fais-moi grâce conformément à ta bonté ! Conformément à ta grande compassion, efface mes transgressions !
Lave-moi complètement de ma faute et purifie-moi de mon péché, car je reconnais mes transgressions et mon péché est constamment devant moi.

Et plus loin, v 12 à 14 :

Ô Dieu, crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé ! Ne me rejette pas loin de toi, ne me retire pas ton Esprit saint !
Rends-moi la joie de ton salut, et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne!

4. Le pardon a remplacé la rétribution ? 

Lisons Hébreux 10. 28 à 31 :

Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins ; de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ? Car nous connaissons celui qui a dit : À moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore : Le Seigneur jugera son peuple.  C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

Pour nous, ses enfants, Paul pose en 1 Corinthiens 3 le solide fondement Jésus-Christ. Puis il invite à bâtir dessus de telle manière que nous puissions recevoir une récompense, donc une rétribution. Pour qu’il n’y ait pas de malentendu, il montre que cela n’a rien à voir avec notre salut !

5. L’Église a remplacé Israël ? 

Dieu aurait 2 peuples. Il aurait échoué avec son premier peuple, Israël, et remplacé par un 2e, l’Église ?? C’est le point que nous développerons le plus.
Remarquons tout de suite avec qui Dieu a fait une nouvelle alliance :

Voici que les jours viennent, dit le Seigneur, où je conclurai avec la communauté d’Israël et la communauté de Juda une alliance nouvelle. (Hébreux 8.8 )

 Je suis fier de l’Évangile : c’est la puissance de Dieu par laquelle il sauve tous ceux qui croient, les Juifs d’abord et aussi les non-Juifs.  (1 Corinthiens 1.16)

En Romains 11,  Paul se sert d’une image empruntée à l’arboriculture.
Il parle d’un olivier franc (ou cultivé ) donc donnant de bons fruits, et d’un olivier sauvage, impropre à produire de bons fruits.

2021-04-06 (3)

Le premier représente le peuple d’Israël issu d’Abraham, avec les bénédictions promises à la postérité d’Abraham. (Attention : il ne s’agit pas de l’Israël national ni de ce temps ni du nôtre !!)
2021-04-06

Le deuxième arbre, c’est nous, les païens, étrangers à la 1e alliance.
Il dit que des branches ont été enlevées à l’olivier franc (cultivé), et d’autres, provenant de l’olivier sauvage ont été entées (greffées) à leur place.

2021-04-06 (5)

Romains 11.17à 24 : Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées (à cause de leur incrédulité), et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, (par ta foi) et rendu participant de la racine et de la graisse de l’olivier, ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.//
Si toi, tu as été coupé de l’olivier naturellement sauvage, et enté contrairement à ta nature sur l’olivier franc, à plus forte raison eux (s’ils renoncent à leur incrédulité), seront-ils entés selon leur nature sur leur propre olivier.

Les branches enlevées correspondent aux Juifs qui ont refusé de croire en Jésus (et ceux qui avaient la même attitude d’incrédulité dans l’ancienne alliance).

2021-04-06 (7)

Remarquons tout de suite 3 choses :

  • C’est toujours le même arbre, pas un nouvel arbre à la place du premier.
  • Non seulement l’arbre n’est pas abattu, mais toutes les branches ne sont pas retranchées : « quelques-unes des branches ».
    À cause de l’incrédulité. Dès le début, de telles branches avaient été ôtées de l’Israël spirituel. Pensez à Ésaü par exemple. (Il ne s’agit pas du salut de ce dernier, mais de sa vocation de transmetteur de la bénédiction d’Abraham.)
  • Ces branches peuvent être regreffés sur leur propre olivier. Les Juifs qui renoncent à leur incrédulité réintègrent le peuple de Dieu, le vrai Israël.

Examinons maintenant l’entrée des païens dans le peuple de Dieu :

v 24 Si toi, tu as été coupé de l’olivier naturellement sauvage, et enté contrairement à ta nature sur l’olivier franc, à plus forte raison eux seront-ils entés selon leur nature sur leur propre olivier.

2021-04-06 (2)

Une question à ceux qui ont l’habitude de pratiquer des greffes :
Est-ce qu’il n’y a rien qui vous choque ici ??  Le rabbin Paul se serait-il aventuré sur un terrain inconnu pour lui en inversant le procédé normal de la greffe ?
En arboriculture, le fait que le greffon sauvage soit greffé sur l’olivier franc (porte-greffe) amènerait l’olivier franc… à donner des fruits sauvages.`

La grâce de Dieu peut opérer dans le domaine spirituel un miracle que l’homme est incapable de provoquer. Pas plus dans le domaine agricole que dans le domaine spirituel.

D’autre part, si un greffon de l’olivier franc était enté sur le porte-greffe de l’olivier sauvage, cela est normal en arboriculture, mais spirituellement cela voudrait dire que « l’olivier franc » se nourrirait des racines du paganisme, en puisant dans les racines de « l’olivier sauvage ».  Inconcevable !

Les païens ont été greffés sur « l’olivier franc » et sont devenus participants, avec les Juifs croyants, de la racine nourricière. La racine nous renvoie à Abraham, avec lequel la lignée commence. La sève monte de la racine de l’arbre et lui permet de produire ses riches récoltes d’olives. Ainsi la sève symbolise ici ce que reçoit le rameau « d’olivier sauvage » grâce à son union avec « l’olivier franc ».

Dieu avait décidé de mettre à part un peuple particulier pour lui faire partager son intimité. Ce peuple serait séparé du reste du monde, et serait composé de Juifs et de non-Juifs.

 Que nous soyons juifs ou grecs, esclaves ou libres, nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul corps et nous avons tous bu à un seul Esprit.. (1Corinthiens 12.13)

Gal.3.6 à 9  : Comme Abraham crut à Dieu, et que cela lui fut imputé à justice, reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui sont fils d’Abraham.
Aussi l’Ecriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d’avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ! de sorte que ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant.
(selon Genèse 2.3)

Quelques semaines après la publication de cet article, j’ai lu le texte d’Ésaïe 11 :

v1 : Un rameau poussera sur le tronc d’Isaï, un rejeton naîtra de ses racines, et portera du fruit. 

Tiens, n’est-ce pas encore notre olivier franc ?? Un arbre dont il est prophétisé au chapitre 10 la destruction :

v 33, 34 :  Mais voici : l’Éternel, le Seigneur des armées célestes, abat avec violence toutes ces belles branches. Les plus hauts arbres sont coupés, les plus élevés sont à terre. 34 Il tranche avec la hache les taillis des forêts et le Liban s’effondre sous les coups du Puissant.

Dieu enlève toutes les branches ? Jamais ! Ce ne serait pas Dieu ! Il laisse un rejeton, qui va grandir, certainement parallèlement à d’autres rejetons, impropres, ceux-là, et qui seront ôtés après leur prise de position contre le Sauveur Jeshuah.

La bénédiction d’Abraham sera concentrée en ce seul rejeton béni que le chapitre 11 nous permet d’identifier clairement au Messie !

Mais là, il y a une curiosité : pourquoi ce rejeton naîtra sur le tronc de l’obscur Isaïe, père de David, et non sur le tronc de David ?? Pourtant, le Messie est bien appelé « fils de David » ? Enquête. Surprise ! Je n’ai trouvé que deux types de textes en ce sens :
– les nombreux textes des Évangiles, où Jésus est apostrophé comme Fils de David. Cela correspond à une attente populaire du rétablissement du trône de David, mais n’est corroboré par aucun texte,
– les deux généalogies de Jésus en Matthieu et Luc. Joseph n’étant pas le père biologique et Marie ayant reçu en elle non des spermatozoïdes divins, mais bien le Fils de Dieu incarné, nous voyons que cette descendance autant de David que d’Abraham n’était que spirituelle, aussi important que cela soit, bien-sûr !

Et, pour éviter de paraître donner du sens à une descendance physique royale, le Saint-Esprit a fait remonter le rejeton du Messie à l’humble Isaïe, ce qui fait ici de sa lignée spirituelle (l’Église), une lignée parallèle à la lignée physique en David (l’Israël national).  Voir aussi Jérémie 11.16 à 19 où nous retrouvons des applications intéressantes concernant l’olivier verdoyant du peuple de Dieu.
Remarquez : Romains 11, Ésaïe 11; Jérémie 11 !! Pratique pour retenir !

On pourrait d’ailleurs encore affiner ces considérations en examinant ce qu’écrit l’auteur de l’épître aux Hébreux, lorsqu’il fait remarquer deux choses curieuses au chapitre 7 :
– notre Seigneur était de la lignée de Juda, et non de Lévi : humainement, il n’aurait pas pu être prêtre !
– Abraham, de qui nous faisons partir l’olivier franc d’après les textes, s’est incliné devant Melchisédek, roi de paix et roi de justice. Et l’auteur l’interprète comme une soumission de Lévi (encore dans les reins ‘Abraham) au Messie jésus, de l’ordre de Melchisédek ! (Hébreux 5.6; 6.20; 7.11, 17, 21) 

Un peu compliqué, tout ça ? Peut-être, mais l’ensemble de tout ce que nous avons examiné appuie fortement la conviction que le peuple de Dieu, l’Israël selon le cœur de Dieu, a toujours été son peuple spirituel, uni à lui par la foi !
Et bien-sûr, Dieu a déployé tous ses efforts pour que l’Israël physique corresponde le plus possible à cet Israël spirituel ! (Matthieu 23.37)

Romains 11.33 à 36  :
Ô profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles ! Car qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller ?
Qui lui a donné le premier, pour qu’il ait à recevoir en retour ? C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses.
À lui la gloire dans tous les siècles !

Sur ce point 5, je me suis inspiré de http://7bonne-nouvelle.blogspot.com/2017/02/greffe-lolivier-franc_24.html

Suite à l’article 2  Lire l’AT dans la nouvelle Alliance -2 (CS)

4 réflexions sur « Lire l’A T dans la nouvelle Alliance -1 (CS) »

  1. Tout n’est pas d’une grande clarté et je ne vous cache pas qu’il y a des points que ne partage pas avec ce qui est écrit. Cependant, c’est un début de réflexion qui semble aller dans le sens d’une relation étroite entre toutes les parties des Ecritures (incluant le NT et l’AT, même si je préfère appeler les Ecritures différemment). Il est clair que la venue du Messie Yéchoua’ (Jésus) apporte un éclairage nouveau et une certaine rupture dans la perspective du Salut. En effet, l’Alliance Nouvelle a pour première qualité d’être pérenne, contrairement à l’économie lévitique. De la répétition des sacrifices, nous passons à l’établissement d’une rédemption acquise par un sacrifice unique et dons d’une valeur supérieure. Nous devons comprendre, pour faire court, que nous passons de l’ombre à la clarté, de ce qui avait une vocation éphémère à ce qui dure et devient éternel.

    Or ce qui est éternel a une valeur éminemment plus grande que ce qui passe…
    S’agissant d’Israël, il convient de ne pas trop s’emmêler entre la notion « d’Israël national » (selon la chair), et d’autres « dimensions » du peuple d’Israël. En réalité, il y a un choix inconditionnel de Dieu sur le peuple d’Israël et il y a l’élection d’un « reste » qui se retrouve au travers toute l’histoire d’Israël. La Nouvelle Alliance n’a rien changé à ce sujet. Elle annonce cependant un mystère, celui de la greffe de ceux qui ne sont pas du peuple d’Israël (les païens). Ce que l’on ajoute à cette notion contribue souvent à plus de confusion…

    1. Merci Guy ! En vous suggérant de mettre un commentaire au 5e point, j’étais bien conscient que le frère Juif messianique que vous êtes opposerait une autre vision du sujet que je traitais. Une vision qui mérite aussi d’être représentée sur ce blog qui n’appartient à aucune école, si ce n’est celle de tenter d’appréhender au mieux la vérité biblique. Le lecteur pourra donc se faire sa propre opinion !

  2. Réflexion sur le point 2: peut être nous pourrions mieux approcher le mystère de la Trinité en écrivant : Dieu, Père-Fils-Saint-Esprit, le « et » pouvant influer notre compréhension de manière différentielle.

    1. OK, Denys, pour la suppression du « et » pour la raison que tu évoques. Mais, il me semble qu’en mettant les tirets, on risque d’aller à l’autre extrême, celui de trop gommer qu’il s’agit en Dieu de 3 vraies personnes aussi distinctes l’une de l’autre qu’elles sont unes, puisqu’elles entretiennent des relations l’une avec l’autre. Non, on ne réduira pas le mystère de la Trinité ! 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s