Matthieu 19.26 : Toutes choses possibles à Dieu… Vraiment ?

Matthieu 19.26 : Est-ce que « toutes choses » sont vraiment possibles à Dieu ? Pourquoi alors n’empêche-t-il pas tout le mal qui se fait dans le monde ?

r1>> Réponse de l’Encyclopédie des difficultés bibliques (A.Kuen) :
Non, Dieu ne peut pas faire « toutes choses », car il ne peut pas vouloir toutes choses. Il ne peut pas vouloir deux choses qui s’excluent mutuellement. Il ne peut par exemple pas vouloir que les hommes soient libres et vouloir supprimer leur liberté lorsqu’elle leur fait faire des choses qui leur nuiront. Il ne peut pas donner au monde matériel certaines lois et les transgresser chaque fois que ces lois risquent de faire souffrir quelqu’un. Ce serait un monde non fiable dans lequel on ne saurait jamais à quoi s’attendre. Car ce qui risque de faire souffrir les uns pourrait bien s’avérer être utile à d’autres.

Le pauvre garçon qui rentre chez lui à bicyclette risque de souffrir de la pluie qui s’abat sur lui, mais le paysan qui a prié pour la pluie l’attend avec impatience et y compte -d’autant plus que la météo l’a annoncée. Dieu ne peut pas à la fois faire pleuvoir et donner un temps sec au même endroit.

r2 >> Dans la même Encyclopédie des difficultés bibliques, J.T. Murphree voit 3 causes de limitation de la toute-puissance de Dieu : (j’ai envie de dire… du Tout-Puissant, car ce n’est qu’une manière humaine de dire les choses, Dieu n’a aucune envie de faire ces tours de passe-passe que ce serait. C’est un Dieu saint ! ) :

  1. Il y a les limitations logiques. (Par exemple, Dieu ne peut pas créer des êtres non-créés. Il ne peut pas faire qu’une parole que j’ai prononcée n’ait jamais été dite. Ce serait illogique et… insensé !
  2. Il y a les limitations morales. (Dieu ne peut pas faire le mal ! Ce n’est pas une incapacité physique, mais cela serait contraire à sa nature morale !
  3. Il y a les limitations volontaires qu’il s’est « imposées » (mot bien sûr impropre pour le Dieu parfaitement libre !) : Mais nous parlons là de la problématique suivante : Dieu a créé l’homme responsable de ses actes, libre de choisir de lui obéir ou non. Alors, comment « pourrait-il » intervenir pour l’empêcher de faire ces choix chaque fois qu’il le voit opter pour le mal ?

r3 >> Dans le sens du 3e point précédent, l’Encyclopédie souligne que pour que la liberté de l’homme soit effective, il faut que celui-ci vive dans un système déterminé par la loi de cause effet, c.-à-d. qu’il puisse causer certains effets en comptant sur la fiabilité des lois physiques ou morales.

Je connais les risques que je cours en prenant le volant après avoir bu quelques verres de trop. Si je perds la maîtrise la maîtrise de ma voiture, et je tue quelqu’un, je ne peux pas pas dire à Dieu :
« Tu aurais pu m’empêcher d’être dans cet état et tu aurais pu m’éviter cet accident ».

Si Dieu modifiait constamment le comportement des éléments pour l’in­fléchir suivant des lois morales, il en résulterait un monde où plus rien ne serait sûr, où l’on ne pourrait compter sur rien ; donc un monde où la vie serait impossible. (Extrait deA.Kuen Le sens de la vie pp. 191-192).

Moi, j’aurais envie de conclure ces exposés remarquables en disant :

Eh oui, sans hésitation, Dieu est tout-puissant et effectivement, rien n’est impossible à notre Dieu ! Rien de ce qu’il veut, rien qui corresponde à sa nature sainte, intelligente et aimante ! Rien ne vient le contraindre d’agir plutôt selon nos pauvres conceptions humaines ! Alors, attention à nos prières « commandements » !! (Seigneur, fais ceci, fais cela !)