2 Pierre 2.20 à 22 : La truie lavée qui retourne dans sa boue : apostasie de chrétiens ?

 

Dans l’article 2 Pierre 2.1 : Le meilleur argument pour l’expiation illimitée, deux auteurs montrent que ce chapitre parle de faux docteurs, qui, quoique rachetés par le sang que Christ a versé à Golgotha, n’ont jamais été de vrais enfants de Dieu, car ils n’ont pas accueilli Christ dans leur vie, malgré les apparences. C’est d’eux que parle le passage suivant :

2 Pierre 1.20 à 22 : En effet si, après avoir échappé aux souillures du monde par la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, ils se laissent reprendre et dominer par elles, leur dernière condition est pire que la première. 21 Il aurait mieux valu pour eux ne pas connaître la voie de la justice plutôt que de la connaître et de se détourner ensuite du saint commandement qui leur avait été donné. 22 Il leur est arrivé ce que disent avec raison les proverbes: Le chien est retourné à ce qu’il avait vomi et: «La truie à peine lavée s’est vautrée dans le bourbier.»

J’admets que le verset 20 pourrait aller dans le sens d’un retour à l’état naturel de chrétiens qui ne persévèrent pas dans la foi. 
Mais le verset 21 dément, s’il le fallait encore, la compréhension de la cessation du salut d’enfants de Dieu : ça saute aux yeux que la truie lavée qui est retournée à sa boue était restée truie, sa nature n’avait pas été changée en nature de chat, elle avait juste, pour un temps, adopté un comportement non conforme à sa nature.

2023-01-122023-01-12 (2)

Une truie lavée ne deviendra jamais un chat !

Beaucoup de gens vont très loin dans la réforme morale pieuse, ils « se lavent », ils peuvent être ascètes, brûler leur vie dans un couvent etc. Mais leur nature n’a jamais changé. Or, 1 Jean 3.9 est un texte en béton armé :

Si celui qui est né de Dieu peut, hélas, encore pécher, il ne peut plus continuer à pécher, ce n’est plus sa nature,  et l’Esprit saint le pousse à la repentance ! On peut remettre en question la nouvelle naissance de ceux qui ne présentent aucune évidence de repentance profonde dans leur vie, n’est-ce pas ? !

Claude

Compléments 

Un article qui montre que la sécurité du salut en fin de parcours va de pair avec un bon départ pris par une vraie nouvelle naissance :
Une fois sauvés, toujours sauvés ? Oui, mais attention… !

Vous trouverez deux séries d’articles complémentaires bien fournies ici :
Sous la loupe     (2. La préservation du salut)

Pour avoir un aperçu des derniers articles parus, cliquez  ici 
Pour être avertis à chaque nouvelle parution d’article,

abonnez-vous ! Voir   i c i 
Si vous avez apprécié cet article, pourquoi ne pas le partager ?

2 réflexions sur « 2 Pierre 2.20 à 22 : La truie lavée qui retourne dans sa boue : apostasie de chrétiens ? »

  1. Cher Claude,

    Selon moi, le V20 est on ne peut plus clair : ils ont échappé aux souillures du monde pour quel motif : « par la connaissance de Jésus-Christ ». C’est une expression utilisée à plusieurs reprises dans les deux épitres de Pierre. Je crois, qu’il est raisonnable, de penser que cette expression, dans les écrits de Pierre, et selon la manière dont il l’utilise à d’autres endroits, ne concerne pas une simple connaissance intellectuelle. D’autant plus que c’est bien la connaissance de la personne de Christ, et non de ses enseignements.

    L’usage de proverbes a généralement comme objectif d’illustrer une affirmation précise, et non de faire un précis théologique. Cet usage me semble assez clair dans ce cas : illustrer le fait que ces personnes étaient réellement hors des souillures du monde et y sont retournés. Je crois qu’on ne devrait rien tirer de ces proverbes concernant le fait qu’ils soient précisément nés de nouveau, car ce n’est, selon moi, pas le but.

    Enfin, le fait que ces personnes soient désormais des faux prophètes ou de faux enseignants n’impliquent pas que c’est ce qu’ils étaient depuis toujours. Il faut se rappeler que Paul a un objectif pastoral, dans ce cadre, il me semble être le suivant : des chrétiens de l’assemblée ont abandonné Christ, et essaient depuis lors d’entrainer les autres avec eux. Paul les exhorte à ne pas être surpris, et ne pas se laisser entraîner.

    En conclusion, de mon point de vue, le v.20 et 21 soutient explicitement le fait que ces personnes étaient de vrais chrétiens, et rien dans les versets connexes rentre en contradiction implicite ou explicite avec cela. Donc, je ne pense pas que ce soit le contexte de cette épitre précise qui puisse éviter la conclusion que ce passage enseigne que l’apostasie d’une foi véritable est possible.

    1. OK, cher David, c’est conforme à ta conviction de base arminienne que nous avons longuement discutée ! 🙂 Que chacun se fasse son opinion !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s