Jérémie 1.5 : Choisis dès avant notre naissance ?

« Avant de te former dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu naisses, je t’avais consacré » (Jérémie 1.5).r1 >> Dieu a dit à Jérémie : « Avant de te former dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu naisses, je t’avais consacré » (Jérémie 1.5).
De la même manière, Ésaïe et Paul ont affirmé avoir été appelés par leur nom (Ésaïe 49.1) ou mis à part (Galates 1.15) avant même leur naissance.

Étant un Occidental, j’en conclus : « Si Dieu les a choisis dès le ventre de leur mère, alors il doit m’avoir choisi aussi. » Je citerai peut-être même le Psaume 139.13 à l’appui de cette conviction. Or, il s’agit d’un raisonnement circulaire : nous interprétons ces passages ainsi parce que notre culture nous dit que nous sommes à part et uniques. En fait, la Bible semble ici vouloir dire l’inverse : Jérémie, Ésaïe et Paul sont en train d’expliquer qu’ils constituent une exception. Contrairement à tous les autres, l’Éternel les a mis à part pour un message particulier et une mission particulière. Dans notre lecture à nous, Jérémie est certes « à part « , mais de la même manière que tous les autres.
(Lire la Bible sans filtre de E. Randolph RICHARDS et Brandon J. O’BRIEN, 
La Maison de La Bible.)

r2 >> Le ministère du prophète a une origine divine et éternelle. L’élection de Jérémie comprend trois actes divins qui ont précédé sa naissance.

  1. Il a été connu : Dieu connaît toutes ses créatures de toute éternité sans doute ; mais il discerne d’avance avec amour ceux qui seront ses fidèles (Romains 8.29-30)
  2. Il a été consacré, ou sanctifié ; mis à part dans le conseil de Dieu en vue d’un ministère spécial.
  3. Il a été, établi : Dieu l’a revêtu d’avance des pouvoirs nécessaires pour remplir une pareille charge.

Ce passage présente une analogie frappante avec Galates 1.15 et Romains 1.1, où Paul rappelle sa vocation à l’apostolat. Il y a donc, en dedans de la vocation générale des fidèles au salut (Romains 8.29), les vocations à des ministères particuliers (Ésaïe, Jérémie, Paul).

Prophète des nations, et non pas seulement de Juda. Jéhova étant le Dieu de toute la terre, les prophètes de Jéhova se sentaient chargés d’une mission universelle. La dernière partie du livre de Jérémie (chapitres 46 à 51) concerne en effet les nations païennes qui environnaient Israël.

La Bible annotée : https://www.levangile.com/Bible-Annotee-Jeremie-1-Note-5.htm

r3 >>  Le livre de Jérémie nous ramène au temps des derniers rois de Juda avant la captivité. L’apparition d’un prophète est toujours l’indice du mauvais état du peuple d’Israël, mais aussi une preuve de la grâce de Dieu. Dès avant sa naissance, l’Éternel avait mis à part ce jeune sacrificateur pour le service auquel il le destinait (comp. Gal. 1:15 gl 1.13-19). Timide, Jérémie commence par résister à l’appel de Dieu: «Je suis un enfant». Ne parle pas ainsi — lui répond l’Éternel. Qu’importent tes capacités, du moment que tu ne dis et ne fais rien d’autre que ce que je te commande. C’est ce que nous exprimons quand nous chantons:

Notre impuissance même est notre sûreté,
Qui ne veut rien sans Lui peut tout en Sa bonté. La Bible en ligne http://www.bibleenligne.com/commentaire-simple/commentaire/jr/1004-jeremie-1-1-19.html

2 réflexions sur « Jérémie 1.5 : Choisis dès avant notre naissance ? »

  1. Jérémie (comme Paul) avait une mission difficile, contestée… Il est d’autant plus important de se savoir approuvé, établit par Dieu !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s