Réponses à 5 objections à l’expiation illimitée (David SENGEL)

Voici quelques propositions de réponses succinctes face à des objections que l’auteur a rencontrées concernant l’expiation illimitée. (Jésus mort pour tous les hommes). N’hésitez pas à faire des retours.

#1 Si l’expiation est illimitée, alors tous doivent être sauvés (universalisme), car sinon les damnés seraient condamnés alors même que leurs péchés auraient été payés par Christ, ce qui serait incompatible avec la justice de Dieu.

Il est important de distinguer la provision de l’imputation.
Initialement, le sacrifice de Christ offre une provision pour le pardon des péchés de chaque humain.
Cette provision est imputée à une personne uniquement au moment où celle-ci s’unit à Christ par la foi.
Les damnés sont des personnes pour lesquelles l’œuvre de Christ n’a jamais été imputée, les rendant ainsi toujours coupables de leurs péchés lors du jugement de Dieu.
Comment trouver injuste un cadeau
s’il est refusé par celui à qui il était destiné ?

#2 Dans l’expiation illimitée, le péché d’incrédulité semble avoir été exclu de l’œuvre de la croix, étant donné qu’une personne doit avoir la foi (sortir de l’incrédulité) pour être pardonnée.

L’incrédulité nous exclut du pardon, non du fait de l’absence de sa prise en compte à la croix, mais du fait que cette position signifie l’absence de la foi qui est la condition de l’imputation. Pour ce péché comme pour les autres, la distinction provision / imputation reste de mise. D’ailleurs, le fait qu’une personne ait la foi (en sortant de l’incrédulité) n’implique pas qu’elle n’aurait plus besoin d’être pardonnée de son incrédulité passée.

Les principes des réponses #1 et #2 sont également vrais dans le cadre de l’expiation limitée : les calvinistes, par exemple, ne voient rien d’injuste au fait que Dieu considère coupables les élus avant qu’ils aient foi en Christ. La problématique de ces deux points se porte sur la distinction provision/imputation, et non sur l’étendue de la provision.

#3 Plusieurs passages démontrent explicitement que Christ est mort uniquement pour les élus. Ex : « Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. »

Le fait que des passages bibliques affirment que Christ est mort pour un groupe restreint n’indique pas que Christ est mort *exclusivement* pour le groupe en question. Dans Galates 2:20, Paul affirme que Christ s’est livré pour lui, et personne n’en déduit que Christ serait mort uniquement pour Paul.
Si des versets affirment l’universalité de l’expiation (et c’est le cas : 1Jn 2:2 ; 1Tm 2:4-6, 4:10 ; He 2:9 ; Rm 5:18 ; et d’autres), alors nous comprenons que les passages non universels le sont pour des raisons contextuelles et non normatives.

#4 Une partie de l’œuvre expiatoire de Christ est donc inutile (gâchée). Cela manifeste une sorte de faiblesse dans le dessein de Dieu.

L’œuvre expiatoire de Christ n’est en aucun cas inutile, car même pour les damnés, elle a eu pour effet de rendre leur salut possible et de manifester, à tous, la grandeur (sans partialité) de l’amour et de la miséricorde de Dieu (Rm 5:20).

#5 Dans cette position, seule l’étendue de l’œuvre expiatoire de Christ est illimitée alors que son efficacité est limitée, car elle ne sauve personne à elle seule (contrairement, soi-disant, à la position de l’expiation limitée).

L’efficacité est identique au sein des deux positions (illimitée/limitée). En effet, chacune des positions affirme que sans la foi le pardon n’est pas imputé aux personnes. Il n’y a donc aucune différence d’efficacité au sujet du sacrifice de Christ. Le même objectif est pleinement accompli : provisionner le salut et ainsi sauver ceux qui s’unissent à Christ par la foi.

Mon jeune ami David SENGEL est un homme très discret. Il se définit simplement comme un chrétien évangélique, et comme contributeur du blog "Arminianisme Évangélique".

 

Pour avoir un aperçu des derniers articles parus, cliquez  i c i 
Pour être avertis à chaque nouvelle parution d’article,

abonnez-vous ! Voir   i c i 
Si vous avez apprécié cet article, pourquoi ne pas le partager ?

Une réflexion sur « Réponses à 5 objections à l’expiation illimitée (David SENGEL) »

  1. Tout à fait d’accord, réponses très pertinentes, merci pour le partage !
    J’aime particulièrement l’image du cadeau, qui me parle.
    C’est comme si on disait qu’un cadeau offert à tout le monde était inutile ou injuste, simplement parceque certains vont le refuser 🤔

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s