Hébreux 2.10 : Jésus rendu parfait par ses souffrances ? (selon Richard DOULIÈRE)

Je veux surtout (mais pas uniquement) communiquer ce zoom sur ce verset aux participants de  nos groupes de partage qui méditent Hébreux 2 en ce moment. Ce sont des extraits du commentaire de mon ami Richard Doulière, pasteur bibliciste chevronné : L’épitre dite aux Hébreux. (Études et Échanges Évangéliques)

En effet, Dieu, qui a créé tout ce qui existe et pour qui sont toutes choses, voulait conduire beaucoup de fils à participer à sa gloire. Il lui convenait pour cela d’élever à la perfection par ses souffrances celui qui devait leur ouvrir le chemin du salut. 

Richard Doulière fait remarquer ceci :

La souffrance rappelée ici est surtout, semble-t-il, celle qui a précédé sa mort, en particulier l’agonie de Gethsemané plutôt que celle de la mort proprement dite.

Cela semble bien exprimé par l’expression souffrance de la mort afin de goûter la mort pour…, la première mort étant celle du renoncement à sa propre volonté, à son propre désir. L’humiliation était le seul chemin vers l’élévation, la souffrance. mort, la seule voie vers la gloire en faveur (huper) de tous les humains.

Cf. Matthieu 26.38 Mon âme est triste jusqu’à la mort et Jean 12. 27 Maintenant me est troublée et que dirai-je ?… Père, délivre-moi de cette heure?… Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure.

//

Mais il ne serait pas honnête de passer sous silence qu’il est question de fils, que cela suppose l’adoption comme le montrent Galates 4 et Romains 8, la liant, en Romains 8.17 à la communion aux souffrances du Christ. Car, pour nous comme pour lui, la gloire est liée aux souffrances…

Il rendit parfait… l’initiateur » de leur salut. À juste titre, me semble-t-il, Bénétreau pense, en ce qui concerne le Christ, qu’être rendu parfait signifie, être rendu pleinement apte à accomplir son office, à parachever sa mission, et non atteindre la perfection morale puisqu’elle a toujours été sienne.

…à travers les souffrances… L’initiateur avait à vivre lui-même ce que doivent vivre ses frères. Cela impliquait des souffrances. Et parce que Jésus s’est identifié aux hommes dans leur abaissement, ses ‘frères’ peuvent lui être identifiés dans sa gloire.

2.11 Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés… ‘Sont (et non ‘ont été’) sanctifiés’ est un participe présent : ils sont en train de l’être.
La sanctification est la marche vers la perfection, vers la maturité. Elle la précède donc. Certes, il y a une sanctification acquise qui fera dire à l’auteur (10.14): Par une seule offrande, il a rendu parfait ceux qui sont sanctifiés.

Mais Jean 17.9: Je me sanctifie moi-même pour eux, permet de comprendre qu’à côté de cette sanctification acquise pour nous par notre Seigneur-sanctification qui est ‘mise à part, admission dans le lieu saint’ —, il est une sanctification ‘pratique’ qui consiste à mettre son comportement en accord avec celle que le Christ a vécue pour nous.

La perfection (ou accomplissement) ainsi poursuivie ouvre l’accès à la présence même de Dieu, la ‘shekinah’.

Pour avoir un aperçu des derniers articles parus, cliquez  ici 
Pour être avertis à chaque nouvelle parution d’article,

abonnez-vous ! Voir   i c i 
Si vous avez apprécié cet article, pourquoi ne pas le partager ?

2 réflexions sur « Hébreux 2.10 : Jésus rendu parfait par ses souffrances ? (selon Richard DOULIÈRE) »

  1. Merci d’avoir publié ces remarques de Richard Doulière à propos des souffrances de Jésus. Il y a aussi ce passage de Hébreux 5.8 – Ainsi, bien qu’étant Fils, il a appris l’obéissance par ce qu’il a souffert. Inconcevable pour nous et pourtant vrai !!! Oui, cela nous montre bien que Jésus n’était pas que Fils de Dieu, mais aussi, pleinement, fils de l’être humain, le nouvel Adam !
    Nous n’arrivons pas du tout à réaliser à quelles lutes, cet homme Jésus, était confronté en permanence. Il est dit qu’il a été tenté « comme nous en toutes choses ». Je crois que c’est peu dire. Ces tentations et ces luttes étaient bien supérieures à ce que nous connaissons, mais je ne parle pas de tous ceux qui à travers les âges ont souffert à cause de leur appartenance à Jésus.
    Hébreux 12.4 nous donne un autre aperçu de ces luttes et souffrances que Jésus a endurées et ça dit bien qu’elles sont supérieures aux nôtres « Vous n’avez pas encore résisté jusqu’à la mort dans votre lutte contre le péché » Et il n’a succombé en rien. Que dire de ce terrible épisode de sa vie qui s’est passé à Gethsémané ? Où la souffrance et de la crainte ont tout à coup saisi l’homme Jésus au point qu’il ait connu l’agonie et que sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient à terre, d’où aussi l’envoi de l’ange pour le fortifier (Luc 22. 43 et 44) !
    Pensons aussi à cet autre passage de Hébreux en 5.7 qui évoque Gethsémané « Au cours de sa vie sur terre, Jésus, avec de grands cris et des larmes, a présenté des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé, à cause de sa soumission à Dieu » .Et puis après il y a eu la croix avec cette exclamation « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »
    Hébreux 4.15 C’est pourquoi « nous n’avons pas un grand-prêtre qui serait incapable de compatir à nos faiblesses. Car il a été tenté (ou a souffert) en tout point comme nous le sommes, mais sans commettre de péché. »
    Oh mystère de l’amour et la sagesse de Dieu !
    PELSY Jean Paul – 19.10.2022

    1. Merci, Jean-Paul, pour cet apport enrichissant ! J’ajouterais qu’à Gethsémané, il y a encore un autre élément qui a pesé sur notre Sauveur : si en tant qu’homme, il appréhendait les souffrances physiques de la Croix, en tant que Dieu (ce qu’il n’a jamais cessé d’être !), sa terrible agonie venait de la répulsion extrême que lui inspirait la perspective d’être chargé de toute la puanteur de notre péché ! Oui, comme tu dis : Oh mystère de l’amour et de la sagesse de Dieu !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s