Romains 9 (4) : Ressources théologiques

Pour ceux qui aimeraient voir le travail d’auteurs d’une plus grande pointure que la mienne, même expansée par Ed Miller, voici des ressources précieuses, de 3 auteurs différents :

Commentaire de Romains 9

par Publication AE

Auteur : James M ROCHFORD

Prologue : Romains 9 est certainement le passage biblique le plus important dans l’argumentaire du calvinisme. Il est donc important de comprendre comment les calvinistes le comprennent. De même qu’il est nécessaire de comprendre comment les non-calvinistes l’interprètent. Cet article va tenter d’exposer verset par verset une interprétation arminienne équilibrée.

> Une telle confrontation paisible entre deux manières de voir opposées est tout bénéf pour quiconque veut se faire une idée précise de ces différents. Je vous recommande chaleureusement ! On appréciera aussi que l’auteur cite également les théologiens calvinistes positivement ! 🙂

Romains 9 soutient-il la doctrine de l’élection et de la prédestination ?

Christopher C. CHAPMAN, traduit et publié par Rodney SANKINKA)

http://cafe-biblique.blogspot.com/2013/03/romains-9-doctrine-calviniste-election-predestination.html

(copier dans le navigateur)

Paul résume Romains chapitre 9 en expliquant que les juifs n’ont pas été sauvés en grand nombre parce qu’en tant que nation, ils cherchaient à être justes par la Loi de Moïse au lieu de mettre la foi en Christ.

Ceci nous donne le contexte du chapitre. Il n’a rien à avoir avec le fait que Dieu choisit de façon “inconditionnelle” certaines personnes.
Par contre, Paul y défend le droit souverain de Dieu de choisir les “conditions” du salut. Les juifs croyaient que le fait qu’ils descendent d’Abraham leur garantit le salut et une place dans le royaume de Dieu. Paul leur dit que Dieu a le droit de choisir une méthode de salut qui inclut aussi les gentils.

Paul ne défendait pas le droit de Dieu de “limiter” le salut à certains individus sélectionnés sur la seule raison de “la volonté souveraine de Dieu” ; il défendait le droit de Dieu “d’étendre” le salut à tout le monde en faisant de la foi, et non de la loi de Moïse, la condition pour être agréé par Dieu.

/// Mais, Romains 4.16 dit clairement que la promesse du salut est reçue par “la foi, pour que ce soit par grâce”. Dieu a choisi de conditionner la miséricorde à la foi parce que la foi est la seule “œuvre” de l’homme qui rend gloire à Dieu. Romains 4.20 enseigne cela en disant au sujet d’Abraham qu’il fut “fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir”. Quand les hommes ont foi en Dieu pour être sauvés, cela ne veut pas dire qu’ils peuvent s’en vanter. La foi ne se vante qu’en Dieu puisqu’elle reconnait qu’il est en mesure d’accomplir ce qu’il promet.

Autre article de Rodney Sankinka :

http://cafe-biblique.blogspot.com/2012/10/lelection-pour-le-salut-et-la.html

Voici deux articles déjà présents sur le blog :
Romains 9.11, 12 : Le cas de Jacob et Esaü
(Dudley Ward)
Romains 9.14 à 18 : Dieu dit : je ferai grâce à qui je veux faire grâce
(Henri Larçon et Christopher Chapman)

Terminons par un monument théologique, mis en ligne par un ami du bout du monde :

COMMENTAIRE DE L’EPITRE AUX ROMAINS

Frédéric GODET

https://theotex.org/theotex_read.html

ThéoTeX lecture

theotex.org

 

Une réflexion sur « Romains 9 (4) : Ressources théologiques »

  1. J’ai bien aimé les articles de Rodney, qui replacent bien Dieu comme il est, non un juge arbitraire qui décide de sauver qui il veut, mais un juge juste qui place chacun sous sa responsabilité, avec les conséquences de leur acte !
    Un extrait : « Paul n’enseignait pas le fatalisme d’un mystérieux décret divin, mais le jugement de Dieu sur une rébellion volontaire ainsi que la responsabilité de l’homme. En Romains 9 il reste un espoir pour ceux qui ont été endurcis parce que les hommes ne sont responsables que quand ils ont la possibilité de répondre.  »
    Et aussi, de savoir que Dieu peut aussi changer d’avis sur son jugement s’il y a repentance ! ça change effectivement de la doctrine fataliste de l’élection !
    Une image utilisée que j’ai également bien aimée : « En ce qui concerne l’élection et la prédestination, nous pouvons utiliser l’analogie d’un grand bateau qui s’en va pour le ciel. Le bateau (l’église) est choisi par Dieu pour être son propre navire. Christ est le capitaine et le pilote de ce bateau. Tous ceux qui désirent faire partie de ce bateau élu et son capitaine peuvent le faire au travers d’une foi vivante en Christ, foi par laquelle ils montent sur le bateau. Tout le temps qu’ils sont sur le bateau, en compagnie du capitaine du bateau, ils font partie des élus. S’ils choisissent d’abandonner le bateau et son capitaine, ils ne font plus partie des élus. L’élection est toujours en union avec le capitaine et son bateau. La prédestination nous indique la destination du bateau ainsi que ce que Dieu a préparé pour ceux qui y demeurent. Dieu invite tout le monde à monter sur son bateau élu, au travers la foi en Jésus-Christ. »
    Amen 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s