Témoignage de Billy BRAY (d’après David SUTHERLAND)

Je reproduis ici l’un des 366 témoignages de vie saisissants que David Sutherland a rassemblés minutieusement dans son livre épatant « À chaque jour suffit sa grâce ! « , l’histoire de Billy BRAY.

D’abord quelques mots sur le livre lui-même.

2022-06-01Il est conçu, si on le souhaite, pour être lu à raison d’un témoignage d’une page par jour, avec à chaque fois son verset d’ouverture et sa lecture complémentaire suggérée. En le parcourant, j’ai été impressionné par cette nuée de témoins à travers les siècles. Pour eux, « donner son cœur » à Jésus signifiait dès le début une consécration totale, un sacrifice vivant de sa vie  à leur Sauveur et Maître, un discipulat qui incluait clairement la perspective (et l’expérience) de deuils multiples (celui de leur bien-aimé(e) ou (et) ceux de leurs enfants !), tout cela suivi bien souvent de leur propre mort dans la fleur de l’âge ! On se sent tout petit devant ces hommes et femmes de Dieu qui ont brûlé leur vie loin de leur pays et de leur milieu de vie confortable et aimant, pour la gloire de leur Maître.

Cela me fait poser aussi la question suivante : ma jeunesse était pétrie de la lecture des biographies de ces pionniers, souvent éditées par les Groupes Missionnaires, CLC, BLF etc. : Hudson Taylor, Adoniram Judson, Amy Carmichaël, Corrie ten Boom etc.  Les générations actuelles les connaissent-ils encore ? Voulons-nous les faire connaître ? 

J’ai choisi ici un témoignage de vie plus « ordinaire », mais tout aussi percutant par la grâce extraordinaire qui a transformé la vie de ce frère du début du XIXe siècle. Je vous dévoilerai plus loin les raisons de ce choix !

Billy BRAY  

J’avais mis mon espérance en l’Éternel…  2022-06-01 (1)Il m’a retiré de la fosse de destruction, du fond de la boue, et il a établi mes pieds sur le rocher … »    Psaumes 40.2, 3

Billy BRAY est né le I » juin 1794, en Angleterre. Lorsqu’il a quitté l’école, il a commencé à travailler dans les mines. Malheureusement, Billy s’est mis à boire et devenait violent. Malgré son mariage avec Joanna, cela n’a rien changé.

Deux ans après son mariage, il y a eu un grave accident dans la mine. À l’endroit où Billy était en train de travailler, le toit a commencé à s’effondrer. Billy n’en était pas conscient, jusqu’à ce qu’un collègue crie: « Cours Billy, cours! » Sans réfléchir, Billy ·s’est sauvé aussi vite que possible. Quelques secondes plus tard, des dizaines de tonnes de rocs ont complètement bouché la galerie où Billy travaillait. En réfléchissant à cet incident, Billy savait que s’il était mort ce jour-là, il serait allé directement en enfer. Depuis un certain temps déjà, il faisait des cauchemars au sujet de l’enfer. Le lendemain de cet incident, il a promis à Dieu de changer de vie. Hélas, il n’arrivait pas à modifier sa manière d’être.

Après s’être procuré un exemplaire du livre de John Bunyan, Le voyage du Pèlerin, qui évoque clairement le ciel et l’enfer, Billy a décidé qu’il ne voulait pas aller en enfer, mais au ciel. Un soir, il en a parlé avec sa femme. Elle lui a dit que Dieu seul pouvait l’aider à changer de vie. Une nuit, Billy s’est réveillé à trois heures, convaincu de son état de pécheur. Il savait que s’il mourait sans Christ, il irait en enfer. Il est tout de suite sorti de son lit, s’est mis à genoux et a confessé ses péchés en criant vers Dieu pour · sa miséricorde. Il est devenu une nouvelle créature en Christ.

Le lendemain, il devait toucher son salaire. Pour la première fois depuis des années, il est rentré chez lui sans s’arrêter pour boire avec ses amis. Peu de temps après, sa femme s’est également mise en règle avec Dieu. Billy ne pouvait pas s’empêcher de parler de sa foi. Beaucoup de mineurs venaient l’écouter, étonnés de voir la transformation sa vie. Des conversions s’en sont suivies. Billy citait souvent les premiers versets du psaume 40 pour rendre témoignage de l’œuvre de Dieu dans sa vie.

Billy est devenu prédicateur de l’Évangile. Avec son épouse, ils ont eu sept enfants. Ils ont aussi recueilli deux orphelins dans leur modeste foyer. Billy était parfois un peu excentrique. C’est ainsi que son contemporain Spurgeon et d’autres l’ont décrit. Au milieu de ses prédications, il s’arrêtait parfois pour entonner un cantique, ou alors pour faire une petite danse de bonheur. De telles excentricités s’expliquent par la joie du qui habitait son cœur et par son énorme reconnaissance envers le Seigneur d’avoir transformé sa vie.

David Sutherland, originaire de l’Ecosse, sert le Seigneur en France depuis 1980. Marié à Brigitte, ils ont quatre enfants adultes.
Après 18 ans de ministère pionnier dans la Sarthe, ils ont été appelés pour un travail pastoral dans le Pas-de-Calais, où ils ont passé 13 ans.
Depuis 2012, ils sont membres d’une Église à Lyon. David exerce un ministère itinérant, se consacrant à la prédication et à la formation.

Un Billy BRAY contemporain : Émile SCHNEIDER

2022-05-31

Si j’ai choisi ce témoignage, c’est pour pouvoir aussi vous rendre attentifs à celui d’un ami mineur retraité, Émile Schneider. Il a été ancien avec moi dans notre assemblée évangélique. Émile était marié avec Béatrice, partie récemment auprès de son Seigneur.
Leur témoignage a paru dans mon livre « Ils ont choisi de vivre » disponible en version papier  (voir mon autre blog, http://pourquoi.je.vis.free.fr . ) ou en ebook gratuit que vous pouvez télécharger sur ce blog-ci, en rubrique « Témoignages » !  >> C’est le 5e témoignage « Un vieux couple au cœur si jeune ! »

Et, souvenez-vous : si vous aussi vous avez un témoignage de repentance et de foi dans le seul sacrifice de Jésus pour vous, vous pouvez me l’envoyer : vous avez là une belle occasion pour le diffuser facilement autour de vous, à la gloire du Seigneur !

Pour avoir un aperçu des derniers articles parus, cliquez  i c i 
Pour être avertis à chaque nouvelle parution d’article,

abonnez-vous ! Voir   i c i 
Si vous avez apprécié cet article, pourquoi ne pas le partager ?

 

2 réflexions sur « Témoignage de Billy BRAY (d’après David SUTHERLAND) »

  1. Coucou Claude et Sonia, merci pour ce témoignage qui nous démontre de façon réelle la vie de deux personnes complétement bouleversées par l’acceptation en Jésus-Christ. Je souris en voyant comment Billy démontrait sa joie de vivre pour son Sauveur à travers un cantique, une danse. Démonstration peut-être extravagante pour certains, mais logique et normale pour moi. Au plaisir de se lire. Claudie et moi vous embrassons bien fraternellement en Jésus -Christ.

    1. Merci José ! Logique ? N’oublie pas que du sang méridional coule dans tes veines ! Ne serait-ce pas plutôt à ce niveau là ? 🙂 Comme David ! (celui de la Bible, pas forcément Sutherland, Shutes ou Sengel, mes 3 derniers auteurs ! 🙂 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s